Blog

Votre premier cours de hindi Une lecon de langue indienne a lattention des voyageurs

Votre premier cours de hindi Une lecon de langue indienne a lattention des voyageurs

Pas question d’apprendre le hindi en quelques minutes, mais de découvrir sa structure, et de connaître quelques phrases utiles lorsque l’on circule en Inde du Nord.

Rien qu’en Inde du Nord, 250 000 millions d’Indiens parlent le hindi, langue officielle en Inde de Nord, en plus des langues régionales, telles que le gujarati (Gujarat), le bengali (Bengale), le rajasthani (Rajasthan)… Et seulement 10 % d’entre eux parlent l’anglais. C’est dire à quelles difficultés l’on se heurte dès que l’on quitte les grandes villes et les milieux “lettrés” de la population indienne.

Le hindi est une langue alphabétique

Le devanagari est constituée de lettres (consonnes et voyelles), tout comme le français, avec quelques lettres de plus, puisque le hindi possède des sons quelque peu étrangers à nos oreilles. Les lettres sont assez cursives, et suspendues à une barre horizontale, qui vient réunir sous un même trait toutes les lettres d’un mot. Certaines voyelles, lorsqu’elles se placent entre deux autres lettres, ont une jolie tendance à s’envoler au-dessus de la barre supérieure, comme de petites ailes, ou à se glisser dessous, ou même à se lover à l’intérieur de la consonne.

Il n’y a pas de difficultés insurmontables pour apprendre à lire et à écrire. Une pratique régulière permet très rapidement de déchiffrer et d’écrire les mots en hindi.

Pas d’articles, et un verbe relégué en fin de phrase

Les articles n’existent pas en hindi. Le genre et le nombre sont toujours spécifiés par la terminaison du verbe, parfois par la terminaison de l’adjectif s’il se termine par une voyelle, en “a” pour le masculin, en “i” pour le féminin, en “e” pour le masculin pluriel, et en “i” nasalisé pour le féminin pluriel.

Les verbes arrivent en dernière position dans la phrase, après tous les éventuels compléments. Ce qui ne facilitent pas toujours la lecture pour l’apprenant. Ainsi, pour dire : “Je vais demain chez mes parents”, on dirait en hindi : “Je demain chez mes parents vais”.

Une conjugaison très élaborée

Le hindi possède une conjugaison aussi riche que la nôtre dans l’évocation du temps. Mais en plus, cette conjugaison se dote de nombreux “modes verbaux”, qui précisent que l’on est en train de, que l’on est sur le point de, que l’on a fini de…, ou si l’action est tournée vers le sujet, ou vers l’objet. Dans ce dernier cas, l’usage d’un deuxième verbe complémentaire (prendre et donner) vient apporter une précision au verbe principal. Pour dire “Mange !”, le hindi préférera nettement dire “Mange-prends”, ou, au lieu de “Apporte !”, il dira “Apporte-donne”.

Un vocabulaire à double consonnance

Comme l’expliquait le premier article sur le hindi, la double origine du hindi (sanskrite et arabo-persanne) permet au vocabulaire de jouer sur les deux registres. Chaque mot aura donc très souvent deux traductions possibles.

“Amour” se traduit par pyar (sanskrit) ou par mohabbat (arabe)

À vous de jouer ! Parlons hindi !

La transcription est donnée à titre phonétique en utilisant les lettres et les sons français. Le “n” final en italique de certains mots est une manière d’indiquer la nasalisation de la voyelle, mais ne doit pas être prononcé comme un “n”.

Oui : han

Non : nahin

Bonjour : namasté ou namaskar

Comment vas-tu ? : tum kaise ho (masculin) ? tum kaisi ho (féminin) ?

Ça va : main thik hun

Est-ce que ça te plaît ? (est-ce que tu aimes ?) : kya tumko pasand hai ?

Oui, ça me plaît beaucoup (j’aime beaucoup ça) : Han, mujhé behout pasand hai.

Comment t’appelles-tu : Tumhara naam kya hai ?

Je m’appelle Peter : Mera naam Peter hai

Comment vous appelez-vous : apka naam kya hai ?

Avez-vous une chambre de libre ? : kya khali kamra hai ?

Pour deux personnes : do admiyon ke lie

Combien ça coûte ? : kitna hai ?

C’est trop cher : behout mahanga hai

Où se trouve la gare ? : Steshan kidhar hai ?

tout droit : sidha

Est-ce que c’est loin ? : Kya dur hai ?

Ce n’est pas loin : dur nahin hai

Je voudrais du poulet : main murg (chicken) cahta hun (sujet masculin), cahti hun (sujet féminin)

Je veux de l’eau : mujhe pani cahié

Deux thés s’il vous plaît : Do chaï pliz (ou, dans le sens d’un thé chacun : ek ek chaï)

Avec peu de piment s’il vous plaît : kam chili pliz

Sans piment : chili ke bina

Nous ne prendrons que du riz : ham sirf caval (rice) len

Je suis malade : meri tabiyat thik nahin hai

J’ai de la fièvre : mujhe bukhar hai

J’ai faim : mujhe bhuk lag rahi hai

J’ai soif : mujhe pias lag rahi hai

J’ai mal : dard hai

Et, cela peut servir, savoir dire « Je t’aime », au moins pour suivre les dialogues importants des films !

Main tumse pyar karti hun (sujet féminin) – Main tumse pyar karta hun (sujet masculin)

Si vous désirez une traduction en hindi, utilisez la fonction “Commentaire” en bas de cet article. Nous vous répondrons.

Lien :

Où et comment apprendre l’hindi ?

Related Articles

Close