Blog

Vie quotidienne au Moyen Age l enfance

Vie quotidienne au Moyen Age l enfance

Le Moyen Age est marqué par le poids de la religion et une forte hiérarchisation sociale, mais les enfants y sont traités avec respect.

La famille au Moyen Âge est nombreuse, avec jusqu’à huit ou dix enfants.

L’espérance de vie à cette époque n’étant pas très élevée, beaucoup d’enfants habitent avec un beau-père, parfois avec une belle-mère ou “marâtre”. Un enfant sur trois n’atteint pas l’âge de 5 ans, un sur deux seulement fête ses 20 ans…

La petite enfance

Au Moyen Age, beaucoup de femmes meurent lors de l’accouchement, mais la maternité est un devoir conjugal.

  • Le bébé est emmailloté dans un linge de lin – ou de chanvre pour les moins riches – et dans un lange de laine, le tout serré par un galon. A l’âge où l’enfant apprend à marcher, il vit en chemise, sans sous-vêtements. Ensuite, garçons et filles adoptent la cotte, avec ceinture et chaussures de cuir nouées à la cheville. La plupart des vêtements sont rouges, bleus ou verts.
  • Le père est proche de ses enfants. Il a la responsabilité de les élever et de les protéger. Il les forme à la vie noble ou les initie aux travaux agricoles ou artisanaux. Filles et garçons l’accompagnent aux champs, aux vendanges ou au marché. Dans les milieux populaires, le père peut partager les fonctions féminines traditionnelles : donner le bain aux bébés, faire cuire leur bouillie, les faire manger, prendre part à leurs jeux, les surveiller et les soigner quand ils sont malades.
  • La mère assure, avec l’aide des aînés ou d’une nourrice, les soins aux tout-petits, qui demeurent longtemps dépendants d’elle en raison d’un allaitement de longue durée. Elle transporte le dernier-né partout grâce à un porte-bébé en tissu ou en bois, ou à un petit berceau qu’elle porte sur la tête. Elle cuisine pour les enfants.
  • La nourrice est une mère de substitution, surtout lorsqu’elle vit au foyer des parents. Sa fonction principale est d’allaiter l’enfant dont elle a la charge, parfois jusqu’à l’âge de 2 ou 3 ans. Elle joue aussi un rôle dans l’éducation. Elle est présente dans tous les milieux, dès qu’une famille, même rurale, est assez aisée pour payer ses gages. En effet, très souvent, la mère est retenue hors de la maison durant toute la journée : à la campagne pour les travaux agricoles, à la ville, elle peut être porteuse d’eau ou vendeuse de rue. Quand une famille ne peut s’offrir le luxe d’une nourrice, la garde des tout-petits est alors confiée aux aînés, parfois dès 3 ans.

Cadre de vie

  • En ville, les enfants de familles aisées bénéficient d’un confort supérieur à ceux qui vivent dans les châteaux, peu meublés et mal chauffés. Les enfants des riches citadins ont leur propre chambre, située dans un lieu aéré et abrité de la maison, meublée d’un mobilier adapté à leur âge et à leur petite taille : chaises miniatures, petites tables et tabourets bas, berceaux de types divers, déambulateurs.
  • Alors que les ruraux ne possèdent presque jamais de berceaux pour leurs bébés, en ville un simple artisan n’hésite pas à en faire l’acquisition. Seuls les pauvres ne bénéficient pas d’un tel confort : les nouveau-nés dorment dans un couffin d’osier, dans le lit conjugal ou dans un hamac accroché au-dessus. Les enfants disposent aussi d’une vaisselle appropriée : biberons de terre cuite ou d’étain, minuscules poêlons à bouillie, petites cuillers.
  • Les jouets ne manquent pas. Les riches possèdent des soldats de plomb, des canons en miniature, des échecs, des dînettes d’étain, des poupées. Les enfants des villes et des châteaux assistent à des spectacles de marionnettes. Les plus pauvres ont les poupées de chiffon et de paille, des billes d’argile, des noix ou des osselets, des cerceaux en cercles de tonneau … A la campagne, on joue dans la nature et on participe aux fêtes et aux danses paysannes. Pour tous, il y a les jeux de plein air : bulles de savon, boules de neige, cache–cache, les quatre-coins, colin-maillard, saute-mouton.

L’éducation fait l’objet d’un autre article.

Related Articles

Close