Blog

Un nouveau metier codeur LPC Un pedagogue de la langue accompagnant les sourds et malentendants

Un nouveau metier codeur LPC Un pedagogue de la langue accompagnant les sourds et malentendants

Vous recherchez une orientation professionnelle ? Vous vous intéressez à la communication ? Pourquoi ne pas devenir codeur (euse) en Langue française Parlée Complétée ?

Le LPC est un code manuel qui, utilisé avec la parole, permet à la personne sourde ou malantendante de lire sur les lèvres sans difficulté. Son utilisation en famille et à l’école donne aux enfants sourds la possibilité de recevoir, comprendre et assimiler la langue parlée. Vous trouverez des informations à ce sujet dans l’article “La LPC pour parler français avec les sourds”

Les missions du codeur

Le codeur peut être amené à accompagner des élèves ou étudiants sourds scolarisés dans des classes ordinaires, de la maternelle au niveau des études supérieures. Il doit retransmettre en codant – sans donner de voix dans la majorité des situations – tout ce qui est dit par l’enseignant ou les autres élèves. Pour les plus jeunes, il est parfois nécessaire d’adapter les messages.

Il peut être aussi sollicité par des sourds adultes dans le cadre de leur activité professionnelle (réunions, séminaires…), pour rendre accessible le discours d’une conférence ou toute autre situation de communication.

La formation

Une formation est proposée dans le cadre de deux licences professionnelles d’une année à Paris (Université Pierre et Marie Curie Paris 6) et à Lyon (Université Claude Bernard Lyon 1)

Elle est accessible aux personnes de niveau bac+2, avec une possible VAE (validation des acquis d’expérience). Des personnes d’âge très divers s’y inscrivent.

Le cursus prévoit :

  • un enseignement pratique : technique du code et de le retransmission
  • un enseignement théorique : problématique de la surdité et de l’éducation des enfants sourds
  • des périodes de stage sur le terrain professionnel

Les débouchés

Les codeurs peuvent être employés

  • par des services médico sociaux (type SAFEP/SSEFIS) dépendant d’établissements spécialisés ou indépendants
  • par des associations
  • par des particuliers ( parents d’enfants sourds ou adultes sourds)

Les rémunérations

Elles sont actuellement variables selon les types d’emploi et de contrat :

  • mensualisées, à la journée ou à l’heure selon l’employeur
  • correspondant à des emplois à temps plein ou partiel

Un codeur peut d’ailleurs cumuler un emploi mensualisé avec des heures complémentaires auprès d’un particulier.

Dans le cadre de la convention 66, les services médico-sociaux emploient un codeur débutant pour un salaire d’environ 1500 euros, correspondant à un temps plein. L’ancienneté est prise en compte.

Mais les conditions effectives de travail sont variables d’un contrat à l’autre. C’est pourquoi l’ANCO ( Association Nationale des Codeurs) a mis récemment en chantier un travail d’ordre syndical avec un objectif d’harmonisation des pratiques et de reclassement indiciaire plus favorable.

Les qualités requises

Il est nécessaire d’avoir un bon niveau de français, afin de s’adapter à tout niveau de discours, et d’être capable de respecter les règles déontologiques de base : discrétion, neutralité, secret professionnel.

Vous trouverez des informations complémentaires en visitant

  • le site de l’ALPC : http://www.alpc.asso.fr
  • le site de l’ANCO : http://anco.asso.free.fr

Related Articles

Close