Blog

Trois romans autour de luvre de Jane Austen Lauteur dOrgueil et Prejuges fascine et inspire les romanciers

Trois romans autour de luvre de Jane Austen Lauteur dOrgueil et Prejuges fascine et inspire les romanciers

“Le Club Jane Austen”, “Jane Austen et moi”, “Orgueil et Préjugés et Zombies” : trois livres bien différents qui rendent hommage à la célèbre romancière anglaise.

Grâce à sa vision critique de la bourgeoisie provinciale de l’Angleterre du début du XIXe siècle, et surtout grâce à ses héroïnes au caractère bien trempé – Lizzie, Marianne ou encore Emma – Jane Austen fait partie des auteurs anglais les plus lus et appréciés à travers le monde. Orgueil et Préjugés est sans aucun doute son œuvre la plus populaire, même si les cinq autres romans majeurs de la romancière (Raison et Sentiments, Mansfield Park, Emma, Northanger Abbey et Persuasion) font preuve de la même qualité d’écriture. Si de son vivant elle connut un succès modeste, Jane Austen est désormais célèbre, au point de voir de nombreux auteurs contemporains s’inspirer de son œuvre… pour le meilleur et pour le pire.

Le plus inspiré

Certainement le plus respectueux de l’univers décrit par Jane Austen, et peut-être aussi le plus académique, Le Club Jane Austen de Karen Joy Fowler offre plusieurs niveaux de lecture. L’histoire se déroule en Californie, où six personnages ont formé un club de lecture. Le roman est construit de façon très ordonnée : 6 chapitres durant lesquels les 6 protagonistes s’invitent tour à tour afin d’échanger leurs réflexions sur les 6 romans de Jane Austen.

Le lecteur se rend très vite compte que l’univers de Jane Austen est un prétexte au service de ces nouveaux personnages : une quadra fraîchement divorcée, sa fille lesbienne, leurs amies célibataires heureuses ou non de l’être, et un seul homme qui suscite la curiosité de toutes car fan de science-fiction. La déception de voir les intrigues de Jane Austen reléguées au second plan s’efface rapidement grâce au style de Karen Joy Fowler qui permet à de simples lecteurs de devenir de véritables héros de fiction, avec leur propre univers, secrets et désirs. Une lecture légère et agréable, qui procure presque autant de plaisir qu’un roman de Jane Austen.

Le plus moderne

Le livre-jeu, également connu sous le nom « livre dont vous êtes le héros », a connu son heure de gloire dans les années 80 avant de sombrer dans l’oubli. S’il n’a pas été tout à fait abandonné par les éditeurs d’aventures fantastiques, il est également revenu sous une forme plutôt étonnante : Jane Austen et moi, d’Emma Campbell-Webster, permet aux lectrices de devenir tout simplement « une héroïne de Jane Austen ». L’objectif est simple : incarner Elizabeth Bennett (héroïne d’Orgueil et Préjugés), faire son chemin à travers les situations inspirées des romans de Jane Austen en faisant les bons choix afin d’accomplir une seule mission, « faire un mariage de raison et d’amour, tout en évitant les scandales de famille ».

Le concept du jeu de rôle dans l’univers de Jane Austen a de quoi séduire ses plus grandes fans, il est néanmoins très limité, car on se lasse vite de se voir juger sur son « habilité à tenir l’éventail » ou de relire des scènes tirées des romans originaux, et forcément moins bien écrites. Finalement, on a mieux fait de se replonger dans les « vrais » romans, même si ceux-là ne sont pas illustrés par Pénélope Bagieu, auteur du blog Ma vie est tout à fait fascinante.

Le plus irrévérencieux

Un ovni dans le monde de la littérature, mais aussi le roman qui peut se vanter d’être à la fois le plus proche et le plus éloigné de Jane Austen ! Il s’agit d’Orgueil et Préjugés et Zombies, de Jane Austen et Seth Grahame-Smith. Oui, il fallait oser : reprendre mot pour mot le classique et y insérer des passages modernes, bien gores, avec des combats de zombies à la clé… Un roman original qui devrait séduire les amateurs de parodie, ou ceux qui trouvent que l’œuvre de Jane Austen manque singulièrement d’action, malgré ses nombreux rebondissements…

Du même auteur :

Roméo et Juliette vs Edward et Bella

Prochain arrêt, le paradis, de Melissa Bank

Related Articles

Close