Blog

Savoir reconnaitre son type de peau Comment faire un bon diagnostic

Savoir reconnaitre son type de peau Comment faire un bon diagnostic

Identifier sa nature de peau permet ensuite de bien pouvoir la traiter en choisissant les produits cosmétiques adaptés.

Devant la multitude de produits de beauté présents sur le marché, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver.

Pour bien choisir, il est donc essentiel de connaitre son type de peau.

Les différents types de peau biologiques


Il en existe 3 :

-La peau normale c’est la peau idéale de l’enfance qui donc ne perdure pas longtemps.

Elle ne présente quasi aucune imperfection, est douce au toucher, souple et lisse.

Certaines marques utilisent le terme « peau normale »dans un souci de simplicité mais c’est une appellation purement marketing. Il faut alors l’entendre comme peau mixte.

-La peau sèche se caractérise par des sensations d’inconfort (tiraillements) dues à un manque de lipides (sébum), une certaine finesse, un toucher rugueux, un teint terne, une absence ou une rareté d’imperfection.Son grain est régulier du fait des pores qui sont bien resserrés.

-La peau grasse : c’est une peau plutôt épaisse avec des brillances (excès de sébum), les pores sont dilatés ce qui lui confère un grain irrégulier, la présence de comédons (points noirs) et d’imperfections est très fréquente.

-Les peaux mixtes : ce sont des peaux qui sont grasses sur la ligne médiane (front nez menton) et sèches sur les parties latérales (joues).Elles possèdent donc les caractéristiques des deux précédentes mais localement.

En fonction de la dominante sèche ou grasse, on distinguera les peaux mixtes à tendance sèche des peaux mixtes à tendance grasse.

Les dégradations de la peau :

Il en existe plusieurs, provenant d’agressions et qui viennent altérer la qualité de la peau :

-La peau déshydratée (à ne pas confondre avec les peaux sèches) qui présente une déficience en eau. Le teint manque souvent d’éclat, on observe de petites stries au plissement des tissus et selon le degré la peau peut parfois peler (desquamation).

-La peau réactive ou sensible révèle une intolérance aux variations de température et différences climatiques ainsi que, parfois, à certains produits cosmétiques. Cela se traduit en général par des rougeurs, des échauffements, des irritations et des sensations de tiraillement.

-La peau dévitalisée se caractérise par un teint brouillé, plutôt grisâtre, un relâchement des tissus et souvent la présence de marques de fatigue comme les cernes par exemple.

-La peau sénescente ou mature c’est l’état d’une peau vieillissante avec un teint terne, une perte de fermeté, une sécheresse accrue, des rides et des taches pigmentaires.

Le mieux est de demander conseil à une esthéticienne qui connait parfaitement la biologie de la peau et la cosmétologie.

En général, les instituts ne facturent pas le diagnostic et une professionnelle pourra ensuite plus facilement vous orienter vers les produits les mieux adaptés.

Related Articles

Close