Blog

Qui sont les benevoles de France Alzheimer Relation entre les benevoles les aidants et les patients

Qui sont les benevoles de France Alzheimer Relation entre les benevoles les aidants et les patients

Quel est le rôle du bénévole de l’association France Alzheimer ? Quel réconfort et quelle aide peut-il apporter aux familles ?

S’engager dans une association est déjà, pour tout bénévole, un don de son temps et de lui-même. Mais, s’engager comme bénévole auprès des malades atteints d’Alzheimer demande un oubli total de soi. Les permanences Alzheimer reçoivent des patients atteints de la maladie qui vivent à leur domicile.

Lors de ces permanences, ces patients sont distraits (jeux de société, ateliers mémoire, goûter, spectacles, sorties…). Le ou la bénévole ne peut pas se projeter dans l’avenir, seul compte le moment présent qui se déroule en compagnie de son patient.

La complicité

En effet, le bénévole ne doit pas s’attendre à quelque reconnaissance future du malade. Par contre, ce qu’il vit avec la personne pendant ses permanences est très fort : sourire, douceur, complicité. Très souvent, le bénévole découvre le temps passé grâce à la mémoire antérieure à la maladie du patient.

Un grand attachement lie un bénévole à ses patients Alzheimer. Car, il faut tout d’abord les mettre en confiance, les écouter, les comprendre et les aider.

Une journée toute simple peut devenir un jour exceptionnel. Par exemple, un après-midi destiné à fêter les anniversaires des patients, le goûter, les cadeaux et les festivités représentent de grands moments d’émotion partagée, en regardant la joie et le bonheur sur les visages et les regards émus des malades.

La mémoire

Ils ne se souviennent pas de l’instant présent, mais comme tout être humain, le réflexe émotionnel est intact. Chaque malade Alzheimer ne peut être accompagné comme un autre, même si souvent sa personnalité change avec la progression de la maladie ; chaque cas est différent et le bénévole s’adapte à chaque malade.

Dans chaque département, des antennes Alzheimer existent, dans lesquelles des bénévoles sont également à l’écoute des familles en grand désarroi devant cette épreuve qui touche leurs proches.

Les aidants

Que de questions se posent les aidants : « Pourquoi nous ? Que faire ? Qu’allons-nous devenir ? Est-ce héréditaire ? Quelles démarches accomplir ? Etc. » C’est, la plupart du temps, auprès de ces bénévoles qu’ils trouvent les réponses aux difficultés qui les éprouvent au quotidien.

Les aidants peuvent aussi trouver de l’aide en participant à des formations proposées par France Alzheimer. L’aidant acquiert les outils nécessaires à la compréhension, au savoir-faire envers leur malade. Il doit prendre du temps pour lui-même afin de se ressourcer pour être plus fort, plus longtemps.

Formation

Chaque bénévole reçoit des formations, qui lui permettent de comprendre les malades, d’animer au mieux leurs permanences et de soutenir à la fois les aidants et les familles.

Cet engagement demande donc un investissement moral et physique, une grande tolérance, mais aussi une générosité de cœur et une ouverture d’esprit.

Related Articles

Close