Blog

Que faire face a un malaise vagal

Que faire face a un malaise vagal

Le malaise vagal ou “tomber dans les pommes” peut arriver à tout le monde. Avoir les bons gestes peut aider la victime à reprendre ses esprits.

Le malaise vagal est un dysfonctionnement du nerf vagal. Le rôle de ce dernier est de ralentir le rythme cardiaque. Mais la suractivité de ce nerf peut provoquer un ralentissement du coeur, une dilatation des vaisseaux et même une baisse de tension. Le sujet perd alors connaissance. Il y a par conséquent un risque de sur-accident puisqu’en tombant on peut se faire mal.

Pourquoi fait-on un malaise vagal?

Des douleurs fortes, la chaleur, une grande émotion, une prise de sang, et d’autres facteurs encore peuvent vous faire “tomber dans les pommes”. Ainsi le dentiste prendra garde de vous allonger, certains médecins vous feront prendre un antalgique. La vue du sang peut provoquer un malaise, et les salles d’accouchement voient aussi des papas défaillir sous le coup de l’émotion.

Tout le monde peut être victime d’un malaise vagal, qu’on soit en bonne santé ou prédisposé à des maladies cardiaques. Certaines personnes en revanche ne verront jamais “les pommes” de près.

Quels sont les bons gestes?

Avant de tenter quoi que ce soit, il faut d’abord s’assurer qu’il s’agit bien d’un malaise vagal. Les symptômes sont les suivants : sueurs et visage pâle. On sent bien le pouls, contrairement à une syncope où on ne le sent pas.

Une fois que l’on est sûr d’être face à un malaise vagal, il faut allonger la personne et lui relever les jambes de 30 à 40 centimètres. Cette position va permettre de réorienter le sang vers le cerveau. Il ne faut surout pas laisser la personne debout ou assise car cela aggraverait le malaise. Ensuite il faut laisser la personne allongée cinq à dix minutes et la laisser se relever très doucement. Attention toutefois avec les femmes enceintes, qu’il faudra allonger sur le côté et non sur le dos.

Et après?

Le malaise vagal n’est pas grave s’il ne survient pas fréquemment. Si par contre il apparait de manière plus répétée, il faudra faire un examen auprès de son cardiologue et surveiller sa tension. D’une manière générale, votre cardiologue vous apportera les réponses nécessaires à votre cas.

Il est evident que tous ces gestes devraient être appris dès le plus jeune âge afin de prodiguer des soins le plus rapidement et le plus efficacement possible.

D’après le Docteur Bernard Destailleurs, chef du service des urgences de l’hôpital intercommunal de Fréjus Saint-Raphaël.

Related Articles

Close