Blog

Nougaro un Toulousain a la conquete de Paris Il attend quinze ans avant detre considere comme un grand auteur

Nougaro un Toulousain a la conquete de Paris Il attend quinze ans avant detre considere comme un grand auteur

Pour Claude comme pour presque tous les chanteurs de l’époque, l’attente fut longue : débarqué à Paris en 1953, connu en 1963, incontestable grand talent en 1968 !

Claude Nougaro naît à Toulouse en 1929. Son père est chanteur lyrique mais Claude n’est pas, a priori, attiré par le chant. Il choisit le journalisme. Ce n’est qu’à l’âge de 24 ans qu’il rêve de devenir auteur. Simplement auteur : il ne se sent pas capable de composer de musique.

Un grand admirateur d’Edith Piaf

Secrètement, Claude ambitionne d’entendre ses textes chantés par Piaf, mais ne sait pas encore qu’il ne rencontrera la grande dame que dix ans plus tard. Le destin, en effet, va lui jouer un tour !

La rencontre avec Marguerite Monnot

Elle est la compositrice attitrée de Piaf. Nougaro fait des pieds et des mains pour approcher ce “monstre sacré” et parvient, en 1959, à lui remettre deux textes de chansons, Méphisto et Les Sentiers de la guerre. Et, miracle, Monnot se montre intéressée. C’est promis, elle va les mettre en musique. Nougaro exulte… Bonheur de courte durée : Marguerite est folle amoureuse de Paul Péri, un jeune chanteur inconnu qui le restera et à qui elle confie, plutôt qu’à Piaf, les chansons signée Nougaro-Monnot. Péri n’était pas Piaf, Méphisto et Les Sentiers de la guerre ne passeront jamais à la radio !

la rencontre Piaf-Nougaro aura quand même lieu

Tant bien que mal, Nougaro, qui ne se voit toujours pas chanter lui-même ses chansons, parvient à les confier à des artistes (Philippe Clay, Marcel Amont, Richard Anthony). A l’ultime fin des années cinquante, il s’enhardit publiant un premier album au format réduit de 25 centimètres de diamètre. C’est l’échec, malgré la présence de la chanson Il y avait une ville évoquant la destruction en 1945 de villes japonaises par les bombes atomiques américaines. Une chanson qui lui tient à cœur puisqu’il la réenregistrera en 1964.

Le succès ouvre bien des portes

Fin 1962, Une petite fille et Le Cinéma sont d’incontestables succès. Immédiatement, tout le monde veut rencontrer le talentueux Toulousain, et notamment Piaf qui n’a sans doute pas apprécié que Marguerite lui pique un texte qui lui était destiné. A deux heures du matin, elle téléphone chez les Nougaro pour demander à voir Claude… qui sait pertinemment qu’on ne dit jamais non à Edith, qui, d’ailleurs, envoie son chauffeur. Or madame Nougaro travaille de nuit. Claude est seul avec sa fille Cécile, qui hurle car la sonnerie du téléphone l’a réveillée. Il ira donc chez Piaf avec le bébé ! Malheureusement pour Claude, Edith, déjà très malade, mourra avant d’enregistrer ses chansons. En son hommage, il écrira Comme une Piaf.

Des points de suspension….

Le 45 tours Cécile ma fille conforte Claude dans son titre de nouveau grand talent de lachanson française. Hélas dans la nuit du 10 juin 1963, un tragique accident de voiture manque de briser sa carrière. Il retrouvera l’Olympia six mois plus tard, porté par des béquilles . Il écrira d’ailleurs Pauvre Nougaro en souvenir de son séjour à l’hôpital. Le public ne l’avait pas oublié, mais encore fallait-il le reconquérir… voire même aller à sa rencontre : l’année suivante, il est au Brésil, au Québec… fait un crochet par New-York où il reste seul quatre jours, sans parler un seul mot d’anglais. Inconsciemment, ce séjour impromptu aura des répercussions 23 ans plus tard sur la sortie du disque Nougayork.

Artisan et orfèvre

Tandis que les yéyés font la course au tube pour figurer en permanence au hit-parade suivant le rythme d’un hit tous les deux ou trois mois, Nougaro, lui, prend son temps. Un tube par an, c’est sa cadence : Je suis sous (1964, contant ses déboires avec l’alcool, comme il le fera avec Tu verras), A bout de souffle et Sing Sing (1965), Armstrong (1966), O Toulouse (1967), Paris Mai (1968, bien sûr). Et à partir de cette date, le 45 tours, objet de consommation, fait place à l’album, véhicule culturel. Avec pour s’exprimer non plus 2’35”, le temps d’un tube, mais quarante, la durée d’un 33 tours. Son public se restreint mais devient inconditionnel. Nougaro est enfin considéré comme membre de la famille des Grands qu’étaient Brel, Brassens, Ferré, Ferrat, Trénet… D’ailleurs, depuis, on occulte son prénom pour ne plus dire que “Nougaro” car il est devenu, lui aussi, unique dans l’Histoire de la chanson française comme le furent ses aînés.

Related Articles

Close