Blog

Motonari et Terumoto Mori deux celebres samourais japonais

Motonari et Terumoto Mori deux celebres samourais japonais

Motonari et Terumoto, deux daimyos de la famille Môri, sont deux guerriers connus au Japon.

Les Môri sont un célèbre clan japonais. Deux de ses daimyôs sont particulièrement connus.

Motonari Môri (1497-1571)

Motonari est né près de Hiroshima. Il est le deuxième fils de Hiromoto. Daimyô de l’ouest du Honshû, il s’allia aux familles Amako et Ôuchi afin de s’assurer de grands domaines dans les provinces d’Aki et de Bingo. En 1540, il se retourna contre les Amako et les vainquit, s’appropriant leurs territoires. Puis, attaquant l’assassin de son allié, Ôuchi Yoshitaka, il le battit en 1555, à Utsukushima, et occupa les territoires des Ôuchi. Il attaqua ensuite la famille des Ôtomo à Kyûshû, devenant ainsi le maître d’un immense domaine comprenant les provinces d’Aki, Bingo, Suô, Nagato, Bitchû, Inaba, Hôki, Izumo, Oki et Iwani. Il put ainsi s’opposer à Oda Nobunaga. Deux de ses fils, Kobayakawa Takakage (1533-1597) et Kikkawa Motoharu (1530-1586) furent adoptés par d’autres daimyôs, augmentant encore sa puissance. On dit qu’il donna une leçon à ses trois fils en leur démontrant que trois flèches pouvaient être cassées mais qu’il était impossible de les casser toutes ensemble. Il fut également un poète de talent.

Terumoto Môri (1553-1625) :

Terumoto est né en 1553, c’est le fils aîné de Takamoto Môri (lui-même fils ainé de Motonari Môri). Il succède à l’âge de 18 ans à son grand-père, le seigneur du clan Môri. Du jour au lendemain, il se retrouve ainsi le plus puissant daimyô de son temps avec plus de dix provinces à gouverner.

En 1573, deux ans après son accession au pouvoir, il donne refuge au shogun Ashikaga Yoshiaki contre l’avis de Oda Nobunaga (1534-1582, daimyô important de l’époque). Puis, il n’hésite pas à aider les défenseurs du Ishiyama Hongaji en leur faisant parvenir des armes et des munitions. En retour, Oda Nobunaga lance ses troupes, et son meilleur général, Toyotomi Hideyoshi, à l’assaut du clan Môri, en 1582. Le château des Môri de Takamatsu résiste si bien aux tentatives de Hideyoshi que Nobunaga s’apprête à venir lui prêter main forte mais il est assassiné par Akechi Mitsuhide (1526-1582), un samouraï au service d’Oda Nobunaga qui s’est retourné contre ce dernier. Terumoto décide alors de s’entendre avec Hideyoshi plutôt que risquer de tout perdre. Grâce au moine Ankokuji Ekei, il devient l’un des principaux vassaux de Toyotomi Hideyoshi, et prend part aux expéditions de Kyushu (1587) contre le clan Shimazu, mais également aux deux campagnes de Corée (1592 et 1597). En 1595, Toyotomi Hideyoshi en fait l’un des cinq go-tairô, c’est-à-dire, un des cinq membres du Conseil d’Etat, régent durant la minorité du fils de Toyotomi Hideyoshi.

En 1600, il prend le parti de Ishida Mitsunari à la bataille de Sekigahara. Il fut défait et vit ses territoires réduits aux provinces de Suô et Nagano. Il est également condamné par Tokugawa Ieyasu à rentrer dans les ordres, et à se retirer de la vie publique au château de Hagi où il meurt à l’âge de 72 ans.

Ce grand général de l’ère Momoyama n’a gagné que peu de batailles, mais pourtant est devenu l’un des plus grands daimyôs de son époque.

Related Articles

Close