Blog

Manethon lhistorien createur des trente dynasties dEgypte

Manethon lhistorien createur des trente dynasties dEgypte

Manéthon créa les trente dynasties égyptiennes et il rédigea une histoire des rois qui gouvernèrent pendant plus de 3000 ans l’Egypte.

Manéthon fut l’un des plus grands historiens égyptiens. Il naquit à Sebennytos vers la fin du IVe siècle avant notre ère, l’actuelle Samanoud dans le Delta du Nil. Cette cité était le chef-lieu du 12e nome (province) de Basse-Egypte.

Manéthon et Ptolémée II

Manéthon vécut sous le règne de Ptolémée II Philadelphe. Ce roi macédonien inaugura la bibliothèque et le musée d’Alexandrie. Il s’intéressa aux cultures étrangères à la Grèce et à la Macédoine. Il fit traduire en grec l’Ancien Testament : la Septante. Manéthon, lui, rédigea une Histoire d’Egypte, en grec, afin que le roi apprenne à mieux connaître son royaume.

La conservation du texte de Manéthon

Malheureusement, le texte de Manéthon ne fut pas conservé au-delà de l’Antiquité. Il fut résumé par d’autres auteurs. Le plus ancien d’entre eux fut l’historien juif Flavius Josèphe (Ier siècle de notre ère), dans son Contre Apion, rédigé en grec.

L’historien chrétien Eusèbe (IVe siècle de notre ère) résuma également l’œuvre de Manéthon. Ce texte ne fut pas conservé non plus. Seul un résumé byzantin d’Eusèbe permet de le connaître. Un historien arménien de la fin de l’Antiquité traduisit, dans sa langue, le récit d’Eusèbe. Ce texte a été conservé jusqu’à notre époque.

Le chroniqueur romain Africanus résuma également l’œuvre de Manéthon. Malheureusement son texte n’est connu qu’au travers d’un autre résumé. Ce dernier fut réalisé par l’écrivain byzantin Georges le Syncelle, au IXe siècle de notre ère. Cet auteur mit en parallèle les textes d’Eusèbe et d’Africanus.

Quelques courts extraits de L’Histoire d’Egypte de Manéthon sont également connus par des passages d’autres écrivains antiques: Plutarque, Elien, Porphyre, Diogène Laërte, Théodoret de Cyr et Jean le Lydien.

Le découpage dynastique

Manéthon semble être le premier auteur à effectuer un découpage de l’histoire d’Egypte en trente dynasties numérotées. Ce système est toujours employé par les égyptologues.

Il est clair que le découpage de Manéthon n’est utile que pour classer les rois. Il n’a rien à voir avec le sens moderne du mot «dynastie». Dans l’Ancien Empire, les dynasties changent alors que des liens familiaux subsistent: Houni (dernier roi de la IIIe dynastie) est le père de Snéfrou (premier roi de la IVe dynastie), Ounas (dernier roi de la Ve dynastie) est le père ou le grand-père de Téti (premier roi de la VIe dynastie)…

Dynasties de Manéthon et égyptologie moderne

De plus, ce découpage arbitraire entraine plusieurs problèmes. Les archéologues mirent au jour les traces de rois antérieurs à la première dynastie. Ils ont donc créés une dynastie «0». Manéthon inventa même une dynastie, la 7e. Certains chercheurs tentèrent, en vain, de trouver les traces de rois qui n’existaient pas. Il en négligea certaines durant les périodes de troubles. Enfin, les différents résumés de Manéthon ne livrent pas toujours le même nombre de rois pour une dynastie. Les noms de ceux-ci, en plus d’être hellénisés varient!

Traduction

A ce jour, il n’existe aucune traduction valable de Manéthon en français. Seule la traduction anglaise de Wadell est utile pour le chercheur ou le passionné d’histoire d’Egypte: Manetho, trad. WADDELL (W.G.), Cambridge, Londres, réimp., 2004 (Loeb Classical Library, n°350).

Le decoupage de Manéthon :

Période thinite (capitale à This) : dynasties 0, 1 et 2 (début IIIe millénaire av. J.-C.)

Ancien Empire (capitale à Memphis) : dynasties, 3, 4, 5, 6 et 8 (IIIe millénaire av. J.-C.)

Première Période intermédiaire (capitales à Hérakléopolis Magna et Thèbes) : dynasties 9, 10 et 11 (fin IIIe millénaire av. J.-C.)

Moyen Empire (capitales à Thèbes puis à Licht) : dynasties 11 (fin), 12 et 13 (2040-env. 1650)

Deuxième Période intermédiaire (capitales à Xoïs, Avaris et Thèbes) : dynasties 14, 15, 16 et 17 (env. 1650-1549)

Nouvel Empire (capitales à Thèbes, Amarna, Memphis, Pi-Ramsès) : dynasties 18, 19 et 20 (1549-1064)

Troisième Période intermédiaire (capitales à Tanis, Léontopolis, Saïs) : dynasties 21, 22, 23 et 24 (1064-721)

Basse Epoque (capitales à Napata, Persépolis, Saïs, Mendès et Sebennytos) : dynasties 25, 26, 27, 28, 29 et 30 (721-332)

Période argéade (capitales à Pella et Babylone) : dynastie d’Alexandre le Grand (332-310)

Dynastie des Ptolémées (capitale à Alexandrie) (310-30 avant J.-C.)

Chronologie de Aidan Dodson.

Related Articles

Close