Blog

Les plus beaux parcs et jardins de la banlieue parisienne

Les plus beaux parcs et jardins de la banlieue parisienne

A quelques pas de la capitale, des lieux au charme incontestable, parfois à tort méconnus, offrent une évasion au cœur de la nature.

N’hésitez pas à vous éloigner de la métropole en quête d’autres aventures… Souvent stigmatisée, la banlieue parisienne vous réserve de bien belles surprises !

Le parc Edmond de Rothschild à Boulogne

Ce parc de 15 hectares est parfait pour de belles promenades à l’ombre de ses arbres ou autour de son ravissant étang. Le domaine est acquis par le jeune banquier James de Rothschild vers 1850. Peu après, il est doté d’un château de style Louis XIV et agrandi à 30 hectares sous la houlette de l’architecte Paxton. Malheureusement, après l’occupation allemande, les Rothschild récupèrent un domaine saccagé et une demeure inhabitable. Et après la construction d’une autoroute, le parc perd encore en surface.

Fort heureusement, la moitié du parc est restée intacte. On y découvre près de 70 espèces, dont des arbres séculaires et un cèdre du Liban, planté à la mémoire d’Yitzhak Rabin, Premier Ministre israélien assassiné en 1995.

Adresse : 3, rue des victoires, 92100 Boulogne-Billancourt

Le parc de Sceaux

Cet élégant parc de 181 hectares donne une impression de légèreté, à mille lieux des parcs encombrés de la capitale. Ancien domaine agricole, il est racheté en 1597 par le Baron de Gesvres pour y construire une demeure bourgeoise. Une propriété qui devient prestigieuse en 1670, lorsque Jean Baptiste Colbert, contrôleur général des Finances du roi, s’y installe et y fait aménager un pavillon et un jardin. Il s’entoure d’artistes talentueux, dont le jardinier du roi André Le Nôtre. Après sa mort, son fils étend le domaine sur 220 hectares.

Après d’autres nobles occupants contribuant à son essor, la Révolution entraîne la destruction presque totale du site et son rachat par Hyppolite Lecomte, riche exploitant agricole. C’est son beau-fils, le marquis de Trévise, qui entreprend la restauration du jardin et la reconstruction du château de style néo-Louis XII.

Après la Première Guerre Mondiale, il faut attendre 1923 pour que le département de la Seine achète et protège ce patrimoine historique. Les bâtiments et sculptures sont classés Monuments Historiques en 1925. Et grâce à la vente de lotissements en bordure du parc, les premières restaurations sont financées et confiées à Léon Azéma, architecte et concepteur des jardins du Trocadéro.

Depuis, grâce aux rénovations et à une gestion toujours plus écologique, le parc n’a cessé de s’embellir. Des bassins, des jets d’eau et des fontaines offrent une promenade rafraîchissante au bord de l’eau, agrémentée par de splendides compositions florales. Une forêt régale les plus sportifs, pour qui un parcours de remise en forme est par ailleurs régulièrement organisé. Quant aux enfants, beaucoup de jeux sont à leur disposition…

Adresse : 8, rue Claude Perrault, 92330 Sceaux

Le parc de Versailles

Ce parc est l’un des plus prestigieux, véritable patrimoine historique et culturel. Et tandis que le château est payant, il est partiellement accessible gratuitement. Ces sublimes espaces verts résultent d’un chantier faramineux entrepris en 1661. Louis XIV confie alors à André Le Nôtre un aménagement long d’une quarantaine d’années, auquel contribuent Jean-Baptiste Colbert, Charles Le Brun ou Jules Hardouin-Mansart.

Magnifié par 400 œuvres sculptées, 50 fontaines et 620 jeux d’eau, c’est l’un des plus grands musées en plein air du monde. Mythologie gréco-romaine, jardin à la française et romantisme l’ont façonné. Le tout est soigneusement restauré suite aux dégâts des grandes tempêtes (1990 et 1999) pour lui rendre son éclat du règne du Roi Soleil.

Personnellement impliqué, ce dernier nous a laissé en héritage un itinéraire pour bien découvrir ces lieux. Mais indépendamment du chemin que l’on emprunte, c’est l’endroit idéal pour immortaliser des moments d’exception.

Adresse : 78000 Versailles

Le domaine national de Saint-Cloud

A l’ouest de Paris, ce lieu de 460 hectares mérite une visite attentive. Le charme désuet de ses jardins, ses plans d’eau, sa forêt et son décor, vestiges d’histoire, vous offrent une balade mémorable.

Tout commence en 1577 lorsque Catherine de Médicis offre à son fidèle écuyer, Jérôme de Gondi, l’hôtel d’Aulnay et ses dépendances. Ce sont les prémisses du futur château de Saint-Cloud et de son parc, étroitement liés à l’histoire de France.

Ensuite, Louis XIV acquiert le domaine et y engage d’interminables travaux. Puis, en 1784, le château est offert par Louis XVI à la reine Marie-Antoinette. Celle-ci y installe ses appartements et réalise des changements radicaux. Enfin, Bonaparte en fait sa seconde résidence et s’y fait couronner en 1804. Hélas, en 1870, lors du siège de Paris, le château est détruit au cours d’un incendie.

Aujourd’hui, le parc, seul survivant, est un des lieux de promenade les plus prisés des Hauts-de-Seine. Depuis la terrasse des Orangers, on peut admirer une vue imprenable à 360° sur Paris. Site naturel protégé depuis 1923, le domaine a été primé en 2005 du label “jardin remarquable”. Chaque année, il accueille un majestueux spectacle de feux d’artifices musicaux et de nombreuses manifestations.

Adresse : allée du Thillet, 92210 Saint-Cloud

Le parc de l’amitié à Rueil-Malmaison

Ce jardin public d’1,5 hectare aurait commencé à être aménagé en 1977. On peut y flâner à la découverte de nombreux végétaux, arbres et fleurs, qui en font un ensemble des plus harmonieux. Depuis 1988, on peut également y admirer une roseraie d’une cinquantaine de variétés de roses, mais aussi un théâtre de verdure qui peut accueillir un millier de spectateurs pour des concerts.

Ce parc s’articule autour d’un jardin japonais de 2.500 m², avec un espace zen à l’image des jardins des prêtres bouddhistes au Japon. Un cadre idéal pour méditer et se retrouver, au cœur de la nature… Petit pont en bois et cascade enjolivant le paysage.

Vous pourrez aussi vous perdre dans le jardin secret, le jardin des senteurs, le jardin de simples avec ses plantes aromatiques…. Vous y découvrirez d’innombrables arbres, souvent plantés en hommage à des jumelages avec des villes étrangères. Quant aux belles fleurs, tulipes et narcisses sont au centre d’une jolie exposition au mois d’avril.

Adresse : 160, avenue Paul Doumer, 92500 Rueil-Malmaison

Découvrez également cet article sur les plus beaux espaces verts de Paris.

CONT 9

Related Articles

Close