Blog

Les phytosterols veritable bouclier contre le cholesterol

Les phytosterols veritable bouclier contre le cholesterol

Ils font le succès des margarines qui affirment nous aider à réduire notre taux de cholestérol. Que sont vraiment les phytostérols ? Comment les consommer ?

Les phytostérols appartiennent à la famille des stérols, ce sont donc des lipides. Ils possèdent une structure très similaire à celle du cholestérol. Pourtant, contrairement à ce dernier, ils ne sont pas d’origine animale mais végétale. Ils sont donc l’équivalent du cholestérol des animaux pour les végétaux.

Les effets des phytostérols

De nombreuses études scientifiques ont prouvé qu’une consommation régulière et prolongée de phytostérols participait à la réduction du taux sanguin de LDL cholestérol (le “mauvais” cholestérol, celui qui s’accumule plus facilement dans nos artères). La posologie conseillée est d’environ 2 à 2,5 g de phytostérols par jour sur une, deux voire trois semaines.

Comment les phytostérols permettent-ils de réduire notre taux de cholestérol ?

Tout repose sur la similitude de structure entre phytostérol et cholestérol. Le cholestérol présent dans les aliments que nous ingérons est absorbé par les cellules de l’intestin grâce à des récepteurs. Cela ressemble un peu à des “Lego” : si le récepteur et le cholestérol ont des formes complémentaires, le cholestérol peut se fixer et être absorbé par la cellule.

Le phytostérol, grâce à sa structure similaire, peut lui aussi se fixer sur les récepteurs à cholestérol de l’intestin. Mais comme il n’est pas entièrement identique au cholestérol, son absorption ne s’effectue pas. Ainsi, il reste sur le récepteur et le bloque, empêchant un cholestérol de venir se fixer et d’être absorbé.

Dans quels produits trouve-t-on des phytostérols ?

En France, on trouve essentiellement les phytostérols dans des margarines, yaourts, ou bien dans des boissons lactées. Aux États-Unis – la réglementation étant moins stricte, on peut en trouver dans des dizaines de produits différents : boissons, gâteaux… Au Canada, l’ajout intempestif dans les produits de consommation n’est pas autorisé, mais on peut acheter des phytostérols sous forme de complément alimentaire en parapharmacie.

Mais il ne faut pas oublier que nous consommons de 200 à 400 mg de phytostérols par jour, avec les huiles végétales, les céréales, les fruits secs, les légumes… C’est l’emploi de margarines ou autres qui nous aide à consommer de 1 à 3 g de phytostérols par jour, pouvant entraîner une baisse allant de 5 à 15 % de notre mauvais cholestérol. Une cuillère à café de margarine enrichie en phytostérols apporte environ 0,60 g de phytostérols.

Le produit miracle ?

Inutile d’en consommer plus que de raison, car, au-delà des 3 g quotidiens, la baisse du mauvais cholestérol stagne et n’est plus significative. Et inutile de compter sur la seule action des phytostérols quand notre régime n’est pas assez équilibré. Même s’ils permettent d’absorber moins de cholestérol, il faut éviter des les utiliser toute notre vie, car le phénomène étant trop récent, les scientifiques ne connaissent pas pour l’instant les effets à long terme, sur notre santé, d’une consommation importante de ces phytostérols.

Alors oui, ils sont d’une aide précieuse pour les personnes atteintes d’hypercholestérolémie, mais ils ne remplacent pas l’application d’une bonne hygiène de vie pour éviter les problèmes cardio-vasculaires : manger équilibrer et faire du sport !

CONT9

Related Articles

Close