Blog

Les entretiens dembauche en situation Le recrutement par simulation teste directement vos competences

Les entretiens dembauche en situation Le recrutement par simulation teste directement vos competences

Les recruteurs évaluent les aptitudes des demandeurs d’emplois. Une méthodes qui favorise l’égalité des chances et signe peut-être la fin du CV.

Le traditionnel curriculum vitae aurait-il vécu ? Toujours est-il que les recruteurs testent de nouvelles méthodes de recrutement en situation par simulation, pour tester directement les compétences des demandeurs d’emplois.

Eviter les pîèges des curriculum vitae : un bon CV ne fait pas tout

Il est vrai qu’un CV peut donner au recruteur de bonnes comme de mauvaises surprises. Sur le papier, tel candidat diplômé semble faire l’affaire, mais en situation, l’évidence montre qu’il n’est pas fait pour tel poste particulier, ou au contraire, tel candidat qui n’aurait jamais été recruté sur CV présente des aptitudes hors pairs qui en font le candidat idéal pour ce poste…

Pour le candidat, c’est également une chance car cette méthode favorise l’égalité des chances : l’important n’est pas de sortir de tel lycée ou de telle école, mais plutôt d’être adapté ou non à un poste. Cela permet au candidat, de plus, de pouvoir tester en direct si le poste qu’il vise est fait pour lui, ou non.

Mettre en avant les compétences, les habiletés, et non les diplômes

Parfois, les compétences mises en avant dans les CV et celles figurant dans les annonces d’emploi ne correspondent pas effectivement aux compétences réelles et aux habiletés nécessaires pour occuper un poste. Partant de ces constatations, dès 1995, l’ANPE a mis en avant cette nouvelle forme de procédure de recrutement, dans le but de répondre aux demandes des employeurs comme des demandeurs d’emplois.

Pour que les critères d’embauche correspondent vraiment aux compétences nécessaires pour un poste, des tests grandeurs natures ont donc été proposés. Ils permettent aux deux parties concernées d’évaluer en contexte le poste et les capacités des demandeurs d’emplois. Les candidats retenus passent ensuite un entretien d’embauche, mais qui se base sur les compétences déjà testées en situation au cours du test de simulation.

Lutter contre les discriminations à l’embauche et favoriser l’égalité des chances lors du recrutement

Les employeurs qui ont mis en oeuvre ces techniques l’avouent : ils ont parfois recruté grâce à ce recrutement par simulation des personnes dont ils n’auraient jamais retenu le CV. Les personnes sans qualification, sans expérience, ou les personnes faisant l’objet de formes de discriminations à l’embauche, quels qu’en soient les critères, sont également avantagés par cette méthode. En effet, tous les candidats sont soumis aux mêmes critères de sélection. Le plus adapté au poste l’emporte.

De grands noms de l’entreprise, comme Flunch, Auchan, Casino… font déjà appel à cette méthode pour recruter des candidats qui répondent à leurs critères pratiques et non théoriques. Cette méthode permet de satisfaire les attentes de l’entreprise tout en permettant à un public le plus large possible d’accéder à des postes qualifiés.

Pour en savoir plus, le livre du “père” de cette méthode de recrutement par simulation :

G. Lemoine, Recruter autrement – Le recrutement par simulation, Editions l’Harmattan, 2003

Related Articles

Close