Blog

Le sommeil par les plantes

Le sommeil par les plantes

Un sommeil régulier et réparateur contribue à une vie paisible. Respectez les cycles de sommeil et soyez à l’écoute de votre horloge interne.

Le saviez-vous ?

  • Le temps de sommeil moyen est de 7 heures 30 chez un adulte, entre 16 et 20 heures pour un bébé et d’environ 10 à 12 heures pour un enfant.
  • Les cycles de sommeil sont l’endormissement, le sommeil léger (l’activité du cerveau ralentit), le sommeil profond (récupération physique) et le sommeil paradoxal (activité électrique du cerveau intense).
  • Chaque personne à un chronotype différent. « Le chronotype est l’ensemble des caractéristiques somnologiques d’un individu, génétiquement déterminés dès la naissance et qui conditionnent l’efficacité du sommeil. Le chronotype constitue le réglage de base de la balance qui contrôle l’horloge interne des horaires du sommeil et de l’éveil. » (Source : www.sommeil-mg.net.)

Une bonne nuit de sommeil

La phytothérapie peut devenir une alliée et aider l’organisme à lever le pied en permettant un endormissement paisible. Voici une sélection de plantes médicinales qu’il est bon de connaître pour remédier aux troubles du sommeil sans avoir recours aux médicaments conventionnels. On peut les consommer en tisane et, dans la plupart des cas, sous forme de gélules.

  • L’aubépine

Appartenant à la famille des rosacées, reconnue depuis la Grèce antique, elle est le symbole de la protection et de la pureté. Les flavonoïdes qu’elle contient régulent le rythme cardiaque. Son action sédative est efficace dans les états nerveux et les troubles du sommeil.

Partie utilisée : la sommité fleurie.

  • L’avena sativa

Les vertus sédatives des graines de l’avoine cultivée, de la famille des poacées, sont recommandées pour lutter contre l’insomnie.

Partie utilisée : la graine.

  • La ballote

La ballota negra, de la famille des labiées, très commune en Europe est utilisée depuis l’Antiquité pour ses propriétés anxiolytiques et antidépressives. Ses vertus sédatives favorisent en outre l’endormissement.

Partie utilisée : la sommité fleurie.

  • Le coquelicot

Originaire du bassin méditerranéen, le papaver rhoeas, de la famille des papaveracées, renferme dans ses pétales des alcaloïdes qui agissent sur les troubles du sommeil. Ses vertus sont reconnues contre les troubles de la nervosité, de l’anxiété et l’émotivité.

Partie utilisée : les pétales.

  • L’escholtzia

On retrouve souvent cette plante en association avec l’aubépine. De la famille des papaveracées, proche du pavot, l’escholtzia californica est originaire, comme son nom l’indique, de Californie. Arrivée en Europe au XIXe siècle, ses vertus dérivant des alcaloïdes qu’elle contient favorisent la phase d’endormissement. Anxiolytique naturel, elle lutte contre le stress et la nervosité.

Partie utilisée : la partie aérienne fleurie.

  • Le houblon

Le humulus pupulus, de la famille des canabacées, est un puissant allié contre les troubles du sommeil, du stress et de l’anxiété. Dès le Xe siècle, ce sont les médecins arabes qui surent reconnaître ses propriétés calmantes et soporifiques. Les médecins chinois apprécièrent ses vertus pour traiter l’insomnie, ainsi que les Allemands pour sa contribution à un sommeil paisible en glissant, notamment, quelques feuilles de houblon sous l’oreiller (source : www.doctissimo.fr).

Partie utilisée : l’inflorescence femelle.

  • Le kawa kawa

Le kava, ou encore kava kava, de la famille des piperacées, est originaire du Pacifique occidental. Il est utilisé, entre autres, pour ses effets antidépressifs et anxiolytiques, sous forme de gélules.

Partie utilisée : le rhizome.

  • La lavande

Originaire de l’ouest du bassin méditerranéen, de la famille des lamiacées, la lavande est couramment utilisée depuis l’époque romaine pour prévenir l’anxiété, le stress et la nervosité. Elle aide ainsi à se rasséréner avant de s’endormir.

Partie utilisée : la fleur.

  • La marjolaine

Originaire du bassin méditerranéen, l’origanum marjorana, de la famille des liamacées, est reconnue depuis l’Antiquité pour ses vertus apaisantes.

Partie utilisée : les feuilles.

  • La passiflore

Liane originaire du Mexique, de la famille des passilafloracées, la passiflora incarnata était utilisée déjà du temps des Astèques pour ses vertus sédatives. Les jésuites l’introduisirent en France sous le nom de « fleur de la passion ».

Partie utilisée : la partie aérienne.

  • Le tilleul

Formant partie de la famille des malvaceae, le tilleul est reconnu pour ses vertus antidépressives et sédatives.

Partie utilisée : l’aubier.

  • La valériane

L’odeur particulière de la valeriana officinalis, de la famille des valerianacées, attirant les chats, lui vaut l’appellation d’herbe à chats. Tranquillisant végétal, son action est reconnue pour les troubles du sommeil depuis des siècles.

Partie utilisée : la racine.

  • Le ylang-ylang

Cet arbre des tropiques, de la famille des annonacées, est originaire de l’Asie du Sud-Est. Ses fleurs sont reconnues pour ses vertus sédatives et pour calmer les cœurs nerveux.

Partie utilisée : la fleur.

Pour en savoir plus


L’aromathérapie familiale du docteur Valnet.

Précis de phytothérapie – La santé par les plantes, éditions Alpen, 2003.

« Vive tu Salud – Formulaciones específicas para el equilibrio del organismo », Mon pharmacien et moi, n° 6, éditions Aboca España, automne 2006.

Fiche sur le houblon, sur le site passeportsante.net et sur doctissimo.fr.

Related Articles

Close