Blog

Le programme national nutrition sante en 2010 Pour connaitre la recette dune bonne sante suivez le programme

Le programme national nutrition sante en 2010 Pour connaitre la recette dune bonne sante suivez le programme

Le PNNS (Programme national nutrition santé) recommande neuf objectifs essentiels qui se résument à avoir une alimentation équilibrée liée à une activité physique.

L’objectif du programme du PNNS est d’améliorer l’état de santé de l’ensemble de la population en agissant sur l’un de ses déterminants majeurs : la nutrition.

Règle n°1 : manger au moins 5 fruits et légumes par jour

Apport de vitamines, fibres et certains minéraux, les végétaux sont excellents pour la santé.

Ils peuvent être consommés de multiples façons : frais, en conserves ou surgelés. En respectant les saisons, le résultat sera encore meilleur. L’intérêt nutritionnel augmente en y ajoutant épices et aromates.

C’est aussi une occasion de redécouvrir « la bonne soupe » qui donne une impression de satiété quand elle n’est pas mixée, et qui peut être un repas complet si on y ajoute : viande, poulet ou poisson.

Règle n°2 : manger des féculents

Riches en glucides mais aussi en vitamines et minéraux, les féculents constituent la principale source d’énergie de l’organisme. Ils réunissent de nombreux aliments d’origine végétale.

Légumineuses (légumes secs) : lentilles, pois-chiches, haricots, fèves…

Céréales : blé, riz, avoine, maïs ou seigle, et les produits dérivés (pain, pâtes…)

Les légumineuses sont beaucoup plus riches en protéines que les céréales ou les pommes de terre. Aussi, l’idéal serait d’associer céréales et légumineuses au cours d’un même repas.

Règle n°3 : bouger chaque jour, c’est bon pour la santé

Il n’y a plus à hésiter : 1, 2, 3, partez !

Règle n°4 : matières grasses, savoir les choisir et réduire sa consommation

Les lipides sont nécessaires à notre organisme, cependant, nous avons tendance à un peu trop forcer la dose. Pour y remédier, il faut privilégier les « bon gras » (huile de colza, de soja…) et savoir différencier :

– les graisses visibles : ce sont les matières grasses ajoutées pour cuisiner ou pour assaisonner, et celles de la viande ou de la volaille (peau du poulet) ;

– les graisses cachées : elles sont présentes dans les aliments qui en contiennent (fromages, charcuteries, viennoiseries..).

Règle n°5 : 3 produits laitiers par jour

Il s’agit du lait d’origine animale et ses dérivés (fromages, yaourts…), mais ni du beurre ni de la crème fraîche.

Le jus de soja est appelé improprement « lait de soja » parce qu’il a la même apparence et souvent un conditionnement similaire.

Règle n°6 : limiter la consommation du sel

L’excès de sel ne viendrait pas du sel de table, mais surtout de la plupart des plats tout prêts : soupes, conserves, autres produits industrialisés, charcuterie, fromages…

D’une part, il a été constaté une relation certaine entre la consommation de sel et l’augmentation de la tension artérielle.

D’autre part, les personnes souffrant de rétention d’eau doivent modérer leur consommation de sel, puisque le sel retient l’eau dans les tissus.

Règle n°7 : limiter la consommation de sucre

Astuces pour remplacer le sucre (glucides) qui provoque obésité, diabète ou caries dentaires :

– le sucre roux et le fructose blanc (provenant des fruits) ;

– le miel ;

– le sirop d’érable.

Règle n°8 : privilégier les protéines

Les protéines interviennent dans le fonctionnement de l’organisme, et en particulier dans sa défense contre les maladies. Elles sont le matériau de base des muscles. Deux sortes de protéines :

– animales : on les trouve dans les viandes, les poissons et les œufs ;

– végétales : certaines céréales complètes (riz, pain, pâtes), légumes secs (lentilles, fèves, haricots, soja), fruits secs (amandes, pistaches…).

Règle n°9 : de l’eau sans modération !

Source : ministère de la Santé et des Sports

Related Articles

Close