Blog

Le Monde de Lovecraft Lovecraft et sa cosmogonie

Le Monde de Lovecraft Lovecraft et sa cosmogonie

Howard Phillips Lovecraft aura attendu longtemps, avant de devenir culte. Il est aujourd’hui considéré comme un très grand auteur et un des maîtres du fantastique.

Howard Phillips Lovecraft est né le 20 août 1890 à Providence. Il écrit ses premiers poèmes à l’âge de six ans, ses aspirations sont alors grecques, latine, orientale et Shakespearienne. Dès 1914, il entretient une vaste correspondance avec ses amis, parmi eux les auteurs Robert E. Howard, Robert Bloch et Clark Ashton Smith. En 1923 il commence à écrire pour la revue Weird Tales. C’est dans cette revue que sera publiée la célèbre nouvelle The Call of Cthulu en 1928. Il meurt, sans avoir connu la vraie renommée de son vivant, le 15 mars 1937.

Lovecraft l’inspirateur

Auteur devenu culte avec le temps, Lovecraft a maintenant une place qui correspond un peu plus à son standing. Il reste encore malheureusement encore bien trop sous-estimé comme la plupart des écrivains fantastiques ou SF style Poe ou Asimov pour ne citer qu’eux. L’auteur à succès Stephen King (Shining, Carrie,…) s’en est fortement inspiré comme tous les autres d’ailleurs. Lui a compris l’importance d’une bonne communication, il est “bankable”. Ils ont comme point commun leur région natale du Maine. Lovecraft y a implanté des villes imaginaires telles d’Arkham ou Dunwich entre autres ; King quant à lui y a posé les fondations des villes de Castle Rock ou Derry comme dans le roman Ca. Il a retenu de Lovecraft la puissance littéraire de la ville, le lien inextricable entre la ville, ses habitants et les réseaux de force occultes y siégeant. Pour les deux auteurs, ce sont des relations cosmiques dotées de pouvoir. Dans le roman de King Désolation on y retrouve, également, une citation du Necronomicon (antique traité ésotérico-démoniaque) inventé par Lovecraft et une fois de plus l’importance de la malédiction des lieux comme dans quasiment toutes les histoires de Lovecraft.

Dagon et autres nouvelles ou la cosmogonie

Ce recueil de nouvelle du maître du fantastique regroupe une trentaine d’histoires écrites entre 1905 et 1937. Féru de mythologie et du Conte des Mille et une Nuits depuis sa plus tendre enfance, ces lectures l’inspirent à tel point qu’il commence à imaginer une œuvre extraordinaire : un panthéon archaïque inscrit dans la modernité du début du XX ème siècle. L’essence de son œuvre se retrouve déjà dans ces premiers écrits -certes de qualité inégale- mais toujours intéressants sinon marqués par le sceau du génie. Depuis la nouvelle intitulée la bête de la caverne écrite à quinze ans -et son emprunt évident au Puits et le Pendule d’Edgar Allan Poe- jusqu’au Clergyman maudit rédigée trente deux ans plus tard force est de constater qu’il fait déjà preuve d’un imaginaire incroyable et d’une certaine maîtrise dans l’art du suspense horrifique. Alors que la Grande Guerre fait rage dans le pacifique sud, un cargo est attaqué. Un des hommes d’équipage fausse compagnie à ses ravisseurs allemands à bord d’un petit bateau avec quelques provisions. Aucune terre à l’horizon. Il s’endort. A son réveil, l’eau s’est transformée en une espèce de boue couleur encre, dont il est prit au piège. L’aventure commence. Une terrible découverte le mènera à la folie puis à la mort ! H.P. Lovecraft est un inventeur incroyable ! Dans cette nouvelle éponyme Dagon, publiée en 1919, il pose les premières pierres à l’édifice de sa cosmogonie avec l’apparition de cette créature immémoriale. Dans d’autres récits tels que Les autres dieux et Azatoth le bestiaire effroyable s’agrandit, l’indicible et l’innommable sont maintenant indissociable de l’œuvre de l’auteur. La folie et l’onirisme –thèmes très présents chez l’auteur- ouvrent alors un champ d’actions infini. Les décors de sa mythologie sont transplantés dans sa Nouvelle-Angleterre natale et c’est ainsi que la ville d’Arkham et son Université Miskatonic surgissent dans la célèbre nouvelle Herbert West, réanimateur. Il peut dès lors élaborer un espace-temps composé d’une multitude de mondes parallèles. Toute l’œuvre de ce grand auteur fantastique est à redécouvrir. Elle recèle tant de perles: des poésies aux correspondances, des nouvelles aux essais en passant par ses articles journalistiques. Quand le scientifique laisse place au poète le lyrisme emporte tout !

Lovecraft de nos jours

Aujourd’hui les fans en nombre font perdurer son culte à travers les réunions comme les «Necronomicon » qui se déroulent tous les ans aux Etats-Unis à la fin de l’été et également à Halloween comme cette année. On y lit quelques-uns de ces textes, des films inspirés par son œuvre sont à l’affiche, les auteurs fantastiques du moment sont invités à participer à des discussions tout au long de ce week-end de folie. La multitude d’essais écrits (par Michel Houellebecq par exemple) ainsi que les sites internet (les plus connus http://www.hplovecraft.com/ ou .fr) tentent de redorer le blason du grand créateur. Ecrivain de l’imaginaire et de la peur primale H.P. Lovecraft est le lien parfait entre le fantastique du XIXe et le fantastique moderne.

Related Articles

Close