Blog

Le creationnisme versus Darwin Lintelligent design attaque lintelligence

Le creationnisme versus Darwin Lintelligent design attaque lintelligence

Le créationnisme brandit la Bible face au traité de l’origine des espèces de Darwin.

2009 célèbre le bicentenaire de la naissance de Darwin et les 150 ans de l’édition originale de son traité sur l’origine des espèces. En posant les principes de l’évolution et de la sélection naturelle, Charles Darwin a révolutionné l’histoire de l’humanité. Une théorie contestée par le créationnisme qui s’appuie sur un obscurantisme savamment entretenu.

Qu’est-ce que le créationnisme ?

Bien que Darwin n’ait jamais expressément énoncé que l’homme descendait du singe, ce raccourci a souvent été utilisé pour présenter sa théorie. Autant dire que cette idée n’est pas du goût de tout le monde. En 1925, un enseignant de Dayton est condamné à une amende de 100 dollars pour avoir enseigné la théorie de l’évolution. Ce procès donne lieu à une véritable croisade anti-évolutionnisme dans toute l’Amérique.

Un mouvement qui débouche sur l’interdiction de présenter l’homme comme un cousin du singe dans les manuels scolaires. L’objectif des créationnistes est que la Bible devienne un élément fondamental de l’enseignement scolaire. Pour appuyer leur argumentation, ils avancent que la théorie de Darwin n’est qu’une théorie parmi d’autres, en particulier celle de la création biblique. De là à revendiquer que ces deux théories soient enseignées sur un même pied d’égalité, il n’y a qu’un pas que les créationnistes n’ont pas hésité à franchir.

Les créationnistes, par la voix des églises évangéliques, exercent un lobbying intensif pour parvenir à leurs fins. Résultat : les concepts d’évolution et de la sélection naturelle sont peu à peu aseptisés dans les manuels scolaires.

Les évangéliques avancent sans masque

Les Etats-Unis comptent près 100 millions d’évangéliques. Cette communauté religieuse a trouvé un appui précieux en la personne de George W. Bush, lui-même chrétien évangélique. Sous sa mandature, les évangéliques ont investi toutes les sphères du pouvoir, s’assurant une majorité de sièges dans 18 des 50 Etats et exerçant une influence significative dans les autres. Leur message se durcit au travers d’un nouveau concept : l’Intelligent design (ID) ou dessein intelligent en français.

Cette thèse récuse clairement la théorie de Darwin en réfutant que les espèces vivantes soient la résultante d’une évolution naturelle. Les défenseurs de l’ID prétendent avoir une vision scientifique de la vie, celle de la spiritualité en science, et soutiennent que la création du monde et tout ce qui le compose sont le fait “d’une entité supérieure”. Or, les pros ID ont un talent certain à la communication, usent de tous les médias pour leur propagande, disposent d’importants moyens financiers, travaillent en réseaux, et se donnent toutes pour objectif prioritaire d’infiltrer l’éducation.

L’ID est enseigné aux élèves de Dover en Pennsylvanie depuis 2004. La question d’insérer ou non l’ID dans les programmes scolaires en complément des théories scientifiques s’étend à tous les Etats. Sous couvert d’ouverture d’esprit, d’œcuménisme, les pros ID jouent sur les ambigüités et le langage.

Fondé en 1981 aux Etats-Unis, le Centre national pour l’éducation des sciences lutte très activement contre le créationnisme et le mouvement ID. De son côté, l’AAAS (American Association for the Advancement of Science) a, dans une résolution adoptée à l’unanimité en 2002, condamné l’ID : « Nous enjoignons tous les citoyens à s’opposer à l’établissement de tout plan d’action qui permettrait l’enseignement de la thèse “Intelligent Design” ou son intégration dans le cursus scolaire des établissements publics. »

Des idées qui se propagent

Penser que le créationnisme limite son influence aux Etats-Unis serait une erreur. La pénétration de ce mouvement dans les milieux scientifiques et politiques est démontrée. D’autre pays comme l’Australie, les Pays-Bas, la Suisse, l’Allemagne, la Serbie, l’Italie… sont concernés par des manifestations créationnistes.

Jusqu’au Parlement européen où un rapport de Guy Lengagne sur les dangers du créationnisme dans l’éducation a été adopté en 2007 après bien des difficultés provoquées par un parlementaire théologien proche du Vatican.

En France, la grassement financée Université Interdisciplinaire de Paris (UIP) est un vecteur de la pensée créationniste sans que la communauté scientifique ni qui que ce soit s’en émeuvent plus que ça. Il suffit pourtant de visionner le documentaire “Jesus camp” de Heidi Ewing et Rachel Grady pour voir combien la manipulation des esprits non encore formés est le point le plus effrayant, parce qu’il est le nerf de la guerre que les créationnistes mènent contre l’intelligence.

Related Articles

Close