Blog

Le blues dautomne un processus naturel En septembre lenergie nest pas au rendezvous

Le blues dautomne un processus naturel En septembre lenergie nest pas au rendezvous

Fatigue, déprime, insomnies… Les symptômes de la rentrée cassent votre moral et votre dynamisme. Pourtant, c’est une étape importante, à vivre sereinement.

Malgré le bronzage qui persiste et le sable resté au fond de vos valises, c’est comme si vous vous sentiez « au bout du rouleau », ne ressentant aucun bénéfice des vacances d’été. Manque d’énergie, sommeil perturbé, manque d’envie de tout… La « dépression automnale » est là, sans aucun doute. Avant de chercher à la combattre, il vaut mieux commencer par la comprendre.

La fin de l’été

Psychologiquement, l’automne est un cap à passer. Inconsciemment, vous sentez s’éloigner les bons moments de vos vacances, vous devez reprendre le travail, vos enfants doivent reprendre le chemin de l’école. L’angoisse sous-jacente, liée à la fin de quelque chose, peut prendre la forme d’une tristesse, d’un vague-à-l’âme, tout à fait légitime en cette période.

Une baisse de régime de l’énergie vitale

L’énergétique chinoise nous explique que nous vivons sur des cycles en perpétuel changement. Sachez que l’état dépressif de septembre est en fait le milieu d’un processus engagé déjà depuis la mi-août si l’on se fie au calendrier lunaire chinois. Tout comme la durée du jour diminue, tout comme la sève des arbres reflue vers le bas et le centre du tronc, de même votre corps subit un ralentissement de l’énergie (le Qi). Le Yin, tendance énergétique du repli et de la concentration va peu à peu remplacer l’énergie Yang, celle qui vous faisait vous épanouir au soleil, et courir la campagne. Ce qui se passe dans votre corps n’est pas toujours bien vécu par le mental, qui lui, est toujours un peu en retard, et voudrait bien faire perdurer les belles journées d’été. Il s’agit donc pour vous de réharmoniser corps et esprit, en cessant de penser que vous êtes malade, et qu’il faut vous secouer un peu. Au contraire, abandonnez-vous, si vous en avez l’occasion, au sommeil… Dormez, puisque toute votre physiologie vous le demande. Le sommeil est non seulement bon pour récupérer, mais il est également essentiel pour améliorer le moral.

Restaurer vos réserves

Durant l’été, vous avez transpiré, mangé différemment (grillades, crudités…). Votre corps à présent vous réclame les sels minéraux qui se sont enfuis, et qui jouent un rôle important pour votre santé et votre dynamisme. Il est temps d’éteindre le barbecue, de limiter les salades, et de vous nourrir de ce que la terre vous procure en automne : toutes les racines (carottes, navet, betteraves cuites), tous les légumes de saison, qui, en cuisant doucement, libèrent leurs trésors nutritifs. Les crudités avalées tout l’été ont aussi fatigué vos intestins qui ne sont pas vraiment conçus pour un régime « cru ». Le poumon et le gros intestin sont les deux organes prépondérants en automne, selon l’énergétique chinoise. Il faut donc les protéger et les préparer aux semaines qui viennent.

Les huiles essentielles à votre secours

Les insomnies en cette saison sont souvent dues à un désordre intestinal, qui vous réveille souvent vers 5h du matin. N’accusez pas votre literie de vous donner mal au dos, ce sont vos intestins, ballonnés, qui compriment la zone lombaire pendant votre sommeil. Il suffit bien souvent de se mettre debout pour que la douleur s’estompe. Une cure d’huiles essentielles pour décrasser le système digestif ne pourra pas vous faire de mal. Faites préparer une solution composée par un naturopathe ou un herboriste : Anethum graveolens, Carum carvi, Laurus nobilis entre autres.

Entrez dans votre automne

La meilleure attitude à adopter en cette saison, c’est celle du laisser-faire. Lutter contre l’automne est un signe d’excès de « vouloir ». Le repli sur soi peut être bénéfique, c’est pour beaucoup un moment de l’année où il est possible de se retrouver, de faire le point, de faire le tri dans ses activités, de préparer des changements importants dans sa vie. Considérez la mélancolie et la fatigue comme deux outils indispensables à construire votre devenir. L’automne est la saison où les racines se renforcent, pour préparer la prochaine floraison. A vous de vous assimiler à cette belle image. Ne vivez pas cette période comme un affaiblissement réel, mais comme un renforcement qui opère dans l’invisible.

Dans quelques semaines, tout rentrera dans l’ordre.

Related Articles

Close