Blog

Le biolodging des hotels ecolos qui respectent lenvironnement

Le biolodging des hotels ecolos qui respectent lenvironnement

La responsabilité sociale et environnementale est intégrée peu à peu à tous les secteurs économiques, dont l’hôtellerie.

Biolodging est un concept qui vise à fédérer les hôtels verts pour promouvoir un écotourisme. Ce mouvement, né depuis quelques années, se propose de repenser les fondements, les objectifs et les structures du tourisme pour que celui-ci puisse exister non seulement en préservant la nature et l’environnement mais en plus contribuer à sensibiliser le public aux gestes et aux pratiques favorisant la préservation des ressources et des écosystèmes.

L’idée de départ : privilégier la préservation de la nature

Il y a donc dans cette nouvelle forme d’hôtellerie et de tourisme un double mouvement, puisque le fonctionnement est pensé avec l’objectif de réduire l’impact environnemental de la présence et de l’activité humaine mais en plus avec une fonction pédagogique, en informant le public des bonnes pratiques des établissements et en invitant celui-ci à y participer.

L’écotourisme fonctionne avec les acteurs qui veulent mettre leur activité professionnelle au service de leur idéal de développement durable et soutenable. Ils ont pour objectif d’intégrer leurs principes à leurs pratiques managériales, mais aussi de diffuser leurs idées et de promouvoir de nouveaux comportements. Soit avec le public qu’il attire pour cette spécificité, soit avec une clientèle venue à l’écotourisme par hasard, le partage est possible, à tous les niveaux de réflexion de participation. Accueillir les gens dans un cadre enchanteur et les informer sur les gestes quotidiens est un excellent moyen de les sensibiliser à la nécessité de préserver leur environnement et d’apprendre les gestes pour le faire.

Une philosophie fondée sur les trois piliers du développement durable

Le développement durable est né du constat par les autorités politiques et la société civile que le mode de vie de l’homme dans les pays riches et industriels représente une menace pour la préservation de son environnement et de ses ressources.

La pensée du développement durable est donc une solidarité inter générationnelle au sens où l’utilisation et l’exploitation des ressources ne peut continuer ainsi; les conséquences des activités humaines peuvent être irréversibles : la pollution qui ne peut être endiguée ou la dégradation des ressources naturelles sont des conséquences qui montrent que l’existence de l’humanité dans son aspect industriel et consumériste met en péril le devenir de la planète et de ses habitants, les humains et le monde vivant en général.

La formule, consacrée depuis, a été formulée telle quelle par le ministre Gro Harlem Brundtland dans son rapport Our Common Future, “notre avenir à tous”, publié en 1987. Elle met en avant que ce développement qui doit être pensé avec une perspective d’avenir à long terme se base sur trois piliers principaux : l’écologie, l’économie et l’éthique. Le développement doit donc être poursuivi, pour maintenir un objectif de croissance économique, mai sil doit être pensé dans sa dimension sociale et environnementale c’est-à-dire que le progrès ne doit pas avoir un revers dont le prix serait à payer par la sphère sociale et/ou la sphère naturelle. Un développement vertueux, qui soit réellement un progrès, à savoir que les conséquence telles que exclusion et pollution doivent être absolument bannies du monde tel qu’on le pense aujourd’hui.

Pour le respect de l’environnement : Le réseau d’hôtels biolodging minimise l’impact de ses établissements. La dimension environnementale est prise en compte depuis la conception des habitats (matériaux respectueux, surfaces raisonnées) jusqu’à leur fonctionnement quotidien (tri des déchets, réduction de la consommation d’eau, promotion d’activités de loisirs respectueux de l’environnement).

La dimension humaine est intégrée à la démarche éco-responsable; ainsi le personnel des établissements comme le public qu’ils visent est invité à prendre part aux bonnes pratiques environnementales et à coopérer par les gestes quotidiens, au fonctionnement écologique des structures.

La mission est aussi pédagogique, ce qui replace le secteur économique au coeur du projet social, en étant le vecteur du changement des comportements et en diffusant les idées clés qui favorisent l’évolution des mentalités afin que chacun mesure l’ampleur des enjeux actuels.

Développement et perspectives d’avenir

Le concept biolodging est né de la réunion de deux passions chez un spécialiste de l’hôtellerie, William Rousseau, qui a voulu mettre son expérience de l’hôtellerie et sa carrière réussie dans ce domaine au service du respect de l’environnement et de la promotion du développement durable dans ce secteur économique.

Fort du succès de son entreprise, il met régulièrement sur son blog consacré à l’essor du réseau d’hôtellerie verte des informations et des réflexions visant à diffuser les pratiques respectueuses de l’environnement et à encourager toutes les initiatives, individuelles ou collectives en faveur du progrès réalisé en terme de protection environnementale.

Favoriser le bien-être de chacun en s’efforçant de créer un contexte de responsabilité sociale et environnementale, tel est le credo des entreprises qui adhèrent au biolodging. Pour prouver que la décroissance n’est pas la solution pour le salut de la planète et que le progrès est intéressant s’il n’est pas réalisé au détriment des ressources naturelles et de la biodiversité qui nous entoure, l’idée de biolodging© est une perspective intéressante pour diffuser une idée des loisirs en famille avec une mission pédagogique afin de promouvoir l’envie de faire du progrès le vecteur du respect.

Remerciements : La résidence hôtelière le Grand Bois, Gimouille, France.

Accueil

http://www.biolodging-hotels.com/

http://blog.biolodging-hotels.com/

Related Articles

Close