Blog

Larrivee dun chiot a la maison

Larrivee dun chiot a la maison

Tout savoir pour prendre soin au mieux d’un chiot. Ses nuits, ses repas, ses sorties, ses activités…

Pour un chiot, l’arrivée à la maison s’avère être une expérience plus ou moins traumatisante mais il va très rapidement s’adapter à sa nouvelle vie. Lorsque votre chien part de l’élevage, il quitte en même temps sa mère, sa fratrie et son cadre de vie. C’est tout son cadre de référence qui change.

Dès son arrivée, laissez votre chiot explorer les lieux tranquillement. Il a besoin de prendre ses marques. Quelques temps après, il va dormir, le voyage et la découverte de son nouvel environnement le fatiguent. Il est très important de ne pas le réveiller, le sommeil est primordial pour le développement des chiots. A deux mois, les chiots dorment jusqu’à 20 heures par jour. Essayez de le laisser se reposer tranquillement. Patience, vous avez des années devant vous pour jouer avec lui.

Les premières nuits peuvent être agitées. Les éleveurs s’accordent à dire qu’un chiot peut gémir deux ou trois jours mais pas plus. Il n’est pas nécessaire d’exclure votre chiot de la chambre, même si vous le voulez plus tard, vous pouvez même le prendre avec vous une petite semaine. Pour bien dormir la nuit, votre chien a besoin d’un univers rassurant. Les nouveaux lieux ne le sont pas encore, mais votre présence l’apaisera. Selon Monique Bourdin, docteur vétérinaire à l’INSERM et responsable de l’enseignement et des troubles du comportement à l’école vétérinaire de Maisons-Alfort, vous devez refuser que votre chiot monte sur votre lit: vous commettriez une erreur hiérarchique. Si vous ne souhaitez pas l’avoir dans votre chambre, mettez-le dans une autre pièce. Il risque d’aboyer et de couiner une bonne partie de la nuit, mais n’intervenez surtout pas. Il vous appelle et si vous allez le rassurer ou même le punir vous renforceriez ce comportement car il aura obtenu ce qu’il désire : vous faire venir.

Dès son arrivée, votre chiot va reporter le lien d’attachement qu’il avait avec sa mère vers une personne, généralement celle qui passe le plus de temps avec lui. Il sera très attaché à cette personne indépendamment du fait qu’il soit dominé ou non par elle. Cette personne est communément appelée le « maître » parce que le chien a tendance à la suivre partout. Le mot “maître” peut prêter à confusion. « Maître » sous entend chef, mais le chien peut avoir plusieurs chefs, c’est à dire plusieurs personnes qui le dominent. Le chien aura donc une personne à qui il sera plus attaché, mais ce lien s’estompera souvent avec le temps et notamment à la puberté. Dans une famille, il y a parfois une personne qui n’aime pas particulièrement les chiens et c’est souvent celle-là dont le chien cherchera la présence. Cette personne, distante avec le chien, adopte le comportement d’un dominant et un chien suit les dominants.

Les repas de votre chiot

Selon les vétérinaires, la quasi totalité des chiots s’auto-régulent jusqu’à six mois et peuvent donc manger à volonté. D’après les vétérinaires spécialisés dans le comportement des animaux, pour des raisons d’ordre hiérarchique, donnez-lui deux ou trois repas par jour, toujours après vous. Laissez-lui sa gamelle une dizaine de minutes, pas plus, puis retirez-la. Pendant ce laps de temps, votre chiot doit manger tout ce dont il a besoin. Remplissez donc copieusement sa gamelle. A la fin de son repas il doit toujours en rester.

Si votre chiot ne mange presque pas, ne vous inquiétez pas. Il va alterner les périodes où il mangera énormément et celles ou il mangera très peu. C’est souvent en adéquation avec sa croissance: il sera parfois très rond juste avant une poussée de croissance qui le laissera très svelte.

Si vous souhaitez changer l’alimentation qu’il avait à l’élevage, faites-le progressivement, sur au moins une semaine. Pendant quelques jours, sa ration doit être composée aux trois quarts de son ancienne alimentation et d’un quart de la nouvelle. Les deux ou trois jours suivants, sa ration doit être composée pour moitié de la nouvelle alimentation et pour l’autre moitié de l’ancienne. Après, deux ou trois jours où sa gamelle sera composée d’un quart de son ancienne alimentation et aux trois quarts de la nouvelle.

Les sorties de votre chiot

Les premières heures et les deux premiers jours, il faut laisser votre chiot s’habituer à son nouvel environnement (la maison et les très proches alentours). Une fois qu’il est à l’aise dans son nouvel univers, il est important de l’amener dans des lieux qui soient les plus bruyants et les plus animés possibles. Un chiot, en dehors de la quantité d’exercice physique, doit avoir le plus rapidement possible la vie qu’il mènera à l’âge adulte. S’il est amené à suivre ses maîtres partout, il doit dès à présent aller au restaurant, à l’hôtel, sur votre lieu de travail, à la sortie de l’école, au café, dans le métro, prendre le train, aller chez des amis…

Détachez votre chiot le plus souvent possible dès que l’endroit le permet. A deux mois, un chiot détaché restera collé à vous. S’il s’éloignait de quelques mètres, continuez d’avancer, il va rapidement vous rejoindre. Certains chiots veulent déjà décider de la direction de la promenade, si le vôtre décide de s’arrêter et de ne plus avancer, ne vous arrêtez surtout pas mais continuez, il vous rejoindra. Plus il va grandir plus il s’éloignera, mais de façon très progressive dans le temps. Préférez plusieurs petites sorties à de longues promenades. Votre chiot n’a pas encore la force de marcher des heures. Il a besoin de beaucoup dormir. Le sommeil constitue pour l’instant son activité principale.

Pour habituez votre chiot au collier, les éducateurs canins recommandent de le lui mettre quelques minutes par jour et d’augmenter ce temps progressivement.

Il y a quelques années il était déconseillé de sortir un chiot avant son rappel de vaccin pour éviter tout risque d’attraper des maladies. Mais les risques sont minimes par rapport aux méfaits d’un manque de stimulations que constituent les promenades dans des lieux fréquentés entre le deuxième et le troisième mois. Les vétérinaires spécialisés dans le comportement conseillent donc de sortir votre chiot avant le rappel des vaccins mais en évitant les endroits très fréquentés par les chiens.

Apprendre la propreté à votre chiot

Patience est le maître mot. En arrivant chez vous, votre chiot a appris la propreté à l’échelle canine: il ne fait pas ses besoins ou il dort. Il va falloir lui apprendre maintenant la propreté à l’échelle humaine: ne pas faire ses besoins sur le territoire. Un chien doit être complètement propre à l’âge de 5 mois. Avant les muscles du sphincter, qui lui servent à se retenir, ne sont pas encore complètement opérationnels.

Votre chien sera propre plus ou moins rapidement mais vous pouvez l’aider à le devenir plus vite. Votre chien doit apprendre à se retenir mais à l’âge de deux mois, sauf s’il dort car il ne peut pas y arriver plus de deux heures. Lors des moments de jeu, il est fréquent qu’il fasse ses besoins plusieurs fois en une heure. Plus votre chiot prendra l’habitude de faire ses besoins à l’extérieur, plus il se retiendra chez vous. L’idéal en votre présence est de le sortir aussi souvent que possible après qu’il a bu, mangé, dormi et joué. Amenez-le toujours au même endroit et couvrez-le d’éloges quand il aura fait ses besoins. Pour qu’il apprenne plus rapidement à se retenir, au moment où il est susceptible de faire ses besoins, cantonnez-le dans un espace réduit quelques minutes avant de le sortir et augmenter ce temps progressivement. Pour la nuit, ne lui laissez pas un endroit trop spacieux.

Il y a deux choses à éviter. La première est de vous mettre en colère et de le punir lorsque vous surprenez votre chiot qui fait ses besoins à la maison. Il apprendra tout au mieux à manger ses selles pour les faire disparaître afin d’éviter votre colère. Si vous le prenez sur le fait, attrapez-le vite sans crier, et amenez-le à l’endroit où il doit faire ses besoins. S’il les fait, n’oubliez pas les chaleureuses félicitations. La deuxième : le journal et les alaises pour la propreté sont à proscrire. Une grande partie des chiens qui y ont été habitués continueront à faire leurs besoins à l’endroit ou étaient les journaux, même si vous les retirez. Lui apprendre à faire ses besoins sur des journaux, c’est lui faire comprendre qu’il peut se soulager à la maison.

La socialisation de votre chiot

Les expériences faites avec des chiots ont montré qu’un chiot se désocialise avec le temps. Il est donc primordial qu’il côtoie très régulièrement des chiens et de nombreuses personnes d’âge, de sexe et de corpulence très différents. Il doit être régulièrement caressé. Bien qu’un chiot qui se désocialise pourra se re-socialiser, s’il perdait les apprentissages qui lui servent à correctement communiquer il deviendra agressif ou peureux (la peur mène souvent à l’agressivité).

Related Articles

Close