Blog

La leucemie lymphoide chronique La LLC un cancer du sang qui tue a petit feu

La leucemie lymphoide chronique La LLC un cancer du sang qui tue a petit feu

Sournoise, sordide, la LCC impose sa loi face à une médecine impuissante et place ses victimes dans un état psychologique intolérable de survie.

L’apparition de quelques ganglions indolores, la présence de fièvre, de sueurs nocturnes et d’une perpétuelle fatigue n’a rien d’inquiétant, mais il est impératif de consulter son médecin sans attendre.

Il peut s’agir d’un simple virus, telles une mononucléose ou une toxoplasmose, comme d’une maladie beaucoup plus dangereuse et mortelle, dite maligne, tels un HIV ou un cancer du sang. C’est le cas de la leucémie lymphoïde chronique, ou LLC.

Premier signal d’alarme pour une LLC : une prise de sang révélant un taux anormalement élevé de lymphocytes, ces petits globules blancs fabriqués dans la moelle osseuse. S’ensuivra une biopsie des ganglions, quelques radiographies, échographies, examens de sang approfondis qui permettront au cancérologue de statuer sur l’état de santé de la personne.

La leucémie lymphoïde chronique, qu’est-ce que c’est ?

La LLC progresse lentement, au fil des années. Ses facteurs déclencheurs restent encore inconnus. C’est un déréglement de la production des globules blancs dans la moelle osseuse sans que la médecine sache réellement pourquoi.

Face à cette surproduction des globules blancs et la lente détérioration de la moelle osseuse, il n’existe aujourd’hui aucun traitement pour enrayer le processus à ce stade.

Les personnes atteintes de LLC restent sous surveillance plusieurs années jusqu’à ce qu’un jour, la leucémie devienne plus agressive, virulente et possiblement mortelle. Il s’agit du stade B ou C. La moelle osseuse est alors gravement endommagée, et les globules blancs, nombreux, étouffent l’organisme.

À ce stade, une thérapie peut être proposée. Une greffe peut réparer temporairement la moelle osseuse, la chimiothérapie éradiquer le surnombre des globules, mais le dérèglement de la production des globules blancs, lui, continue. Une rémission reste possible mais aucun traitement ne peut en venir à bout. Les globules blancs augmenteront à nouveau, lentement, c’est pourquoi on parle de leucémie lymphoïde “chronique”.

Une vie en sursis

« Quand le cancérologue m’a annoncé que j’avais un cancer du sang, une leucémie, et qu’on ne pouvait rien faire jusqu’à ce que cela s’aggrave, ses mots résonnaient comme une incohérence, une erreur de diagnostic, une incompréhension », déclare une jeune femme de 36 ans, à qui l’on a diagnostiqué une LLC au stade A. « Il m’a dit aussi : “L’aggravation n’est pas pour tout de suite, peut-être dans deux ans, cinq ans, dix ans, on ne sait pas quand. Pendant tout ce temps-là, vous pouvez vivre normalement. Nous ferons des prises de sang tous les quatre mois pour vérifier l’avancée de la LLC”. »

Des solutions d’accompagnements nécessaires

Tout au long de ce chemin difficile, emprunt d’attentes et d’angoisses, prendre soin de son corps et de son esprit est une manière de lutter sainement contre ce cancer. Le choix de ne pas seulement rester spectateur, mais une façon de rester en vie.

Contacter en premier lieu la Ligue nationale contre le cancer semble le plus judicieux. Des spécialistes à votre écoute (psychologue, assistante social, groupe de soutien) qui comprennent ce que vous vivez, qui répondent à vos questions et proposent des activités adaptées à votre situation (yoga, soins esthétiques…). Une cotisation de huit euros vous est demandée en échange de l’ensemble de ces prestations.

Dans le cas d’une LLC, il est recommandé de consulter un thérapeute privé qui vous suivra tout au long des années de traitement pour accepter, prendre le temps de comprendre et vous forger un mental fort. Une thérapie adaptée réconforte et soulage. Elle libère les tensions et permet à l’esprit de souffler quelques minutes et d’envisager la maladie différemment. Peut-être moins comme un fléau que comme une occasion de changer sa vie.

Pensez aussi au naturopathe, qui vous accompagnera en réduisant les toxines, dont se nourrit le cancer, et en aidant votre corps épuisé à conserver son énergie vitale.

Des séances de sophrologie individuelle vous offriront un monde de relaxation, de rêve et d’apaisement libérateur, un interruption dans le flot continu de stress, d’angoisses et d’attentes du quotidien.

Related Articles

Close