Blog

La fete de la MiCareme a lIleauxGrues La tradition dun carnaval toujours vivant sur cette ile du Quebec

La fete de la MiCareme a lIleauxGrues La tradition dun carnaval toujours vivant sur cette ile du Quebec

Voyez comment les habitants du petit village de l’Île-aux-Grues au Québec célèbrent la fête de la Mi-Carême, une vieille tradition apparentée au carnaval du Mardi-Gras.

La fête de la Mi-Carême est une tradition originaire de France, amenée en Amérique et au Québec par les colons français. Comme son nom l’indique, la Mi-Carême est une célébration qui a lieu au milieu du Carême, cette période de jeûne de 40 jours qu’observent les chrétiens avant la fête de Pâques. Bien qu’elle ait connu certaines mutations, cette tradition est encore vivante aujourd’hui dans seulement quatre villages au Canada, dont Saint-Antoine-de-l’Île-aux-Grues au Québec.

Comment on fête la Mi-Carême moderne à l’Île-aux-Grues

Aujourd’hui, la Mi-Carême consiste en général à se déguiser et à passer, seul ou en groupe, de maison en maison dans le village tout en tentant de ne pas de faire reconnaître par les hôtes. Pour ce faire, en plus du déguisement, les « mi-carêmes » portent un masque et changent leur manière d’être. Une démarche, un pas de danse ou une main à découvert peut les trahir. Après avoir donné une petite prestation sur un air de musique, les hôtes s’appliquent à nommer les « mi-carêmes » qui se démasquent tour à tour, parfois à la surprise de plusieurs.

La plupart des costumes sont fabriqués à la main par les gens de l’île et leur confection constitue un passe-temps fort apprécié lors des rigoureux hivers insulaires. D’année en année, il est toujours impressionnant de constater les dernières prouesses des couturières de l’île qui se surpassent constamment en originalité et en complexité. Le tout se déroule toujours dans le plus grand des secrets afin de ne rien révéler qui pourrait aider leurs compères à les reconnaître le moment venu.

Une semaine complète de célébration et de fête

À l’Île-aux-Grues, petit village insulaire de 125 habitants, la Mi-Carême s’étend sur une semaine entière, la seconde du mois de mars. Au début, les Gruois qui veulent se déguiser portent habituellement de vieux vêtements mal assortis. Parfois, un simple morceau de tissu troué au niveau des yeux sert de masque. On les appelle les « guenilloux ». Plus la semaine avance, plus la beauté des costumes croît. Les soirées les plus populaires sont évidemment celles de la fin de semaine, car la fête atteint son paroxysme.

Les jeudi et vendredi, les « mi-carêmes » portent plutôt des costumes relativement récents qu’ils ont empruntés à leurs propriétaires. Le samedi soir, les hôtes et les spectateurs rassemblés à la salle communautaire ont la chance de voir les costumes « de l’année », habituellement réservés pour la cette dernière soirée de la semaine. Il s’agit réellement d’un spectacle auquel assiste presque toute la population de l’île, leurs familles, amis et invités.

Faire et voir la Mi-Carême: deux expériences à vivre

L’expérience de la Mi-Carême revêt deux aspects : la « voir », en tant qu’hôte ou spectateur, et la « faire » en tant que « mi-carême » costumé. À ce moment là, le plaisir réside dans le défi de ne pas se faire reconnaître et de passer de maison en maison en bonne compagnie. Généralement, après la prestation de son groupe dans une maisonnée, celle-ci offre à chaque « mi-carême » une boisson alcoolisée.

Pour “voir” défiler les groupes de gens costumés, il s’agit de se rendre dans une des maisons où les “mi-carêmes” passent traditionnellement ou d’aller à la salle communautaire, là où les groupes terminent leur tournée. En général, les “mi-carêmes” réservent leur meilleure prestation pour ce lieu ultime où l’ambiance est à la fête plus que jamais.

La Mi-Carême, une ancienne tradition qui survit bien à l’ïle-aux-Grues

Malgré les années qui passent, la jeune génération de l’Île-aux-Grues reste fortement attachée à cette tradition et y participe activement en confectionnant parfois ses propres costumes. L’art de la couture à la main et de l’artisanat est ainsi transmis aux jeunes et risque moins de disparaître de notre monde moderne. Il s’agit vraiment d’un rendez-vous annuel, une fête que nul ne voudrait manquer.

Une exposition des plus beaux costumes est même présentée aux visiteurs en saison estivale. Il s’agit d’une attraction incontournable quand on vient au Québec visiter l’Île-aux-Grues. De plus, on peut demeurer informé des célébrations annuelles en consultant la section réservée à la Mi-Carême sur le Portail de l’Isle-aux-Grues.

Related Articles

Close