Blog

Financement solidaire de la sante quels mecanismes

Financement solidaire de la sante quels mecanismes

UNITAID constitue un mode de financement solidaire de la santé pour promouvoir la coopération Nord-Sud et Sud-Sud.

UNITAID est un fonds pour aider les citoyens des pays pauvres à se procurer les médicaments à prix réduits contre les maladies les plus meurtrières. Ce fonds est alimenté par les contributions de solidarité sur les billets d’avions, constituant une source de financement pérenne et un outil innovant dans le financement solidaire entre les nations.

Les pays engagés

La France, le Brésil, le Chili, la Norvège, le Royaume-Uni – pays fondateurs d’UNITAID – se sont engagés à faciliter l’achat international des médicaments pour les trois maladies les plus meurtrières: le Sida, la tuberculose et le paludisme. En effet, six à huit millions de morts succombent chaque année à ces trois maladies dans le monde.

Dix-huit pays africains ont signé leur adhésion à cette initiative, en marge du 24e sommet Afrique-France de Cannes, afin d’assurer les soins aux populations pauvres en réduisant le coût de la maladie. Ce mécanisme de financement constitue une réponse aux besoins spécifiques des pays en développement en augmentant l’offre et en baissant le prix des médicaments, tout en veillant au maintien de leur qualité. Cela permettra un financement durable aux programmes d’accès aux soins à grande échelle notamment dans le Sida qui représente un problème géopolitique de premier ordre, permettant d’atteindre l’objectif, d’un accès universel en 2010, endossé lors du sommet des Nations unies de septembre 2005.

Coopération Sud-Sud

Le Maroc, pionnier dans la coopération avec l’Afrique en matière de santé, a signé le protocole d’adhésion à UNITAID et plaidera pour l’adhésion massive des pays africains à UNITAID.

Plusieurs organisations internationales soutiennent UNITAID, dont l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’ONUSIDA, l’UNICEF, le Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme. Dans un premier temps, la facilité d’achat se concentrera sur quelques secteurs prioritaires tels les médicaments pédiatrique antirétroviraux.

Ce mode de financement facilitera la réalisation des programmes de santé publique qui souffraient auparavant d’insuffisance budgétaire. Les pays africains, dont le système de santé est handicapé par la dérision du budget de santé, par les insuffisances de gestion des ressources existantes, par le coût élevé de la maladie et par l’émigration du personnel médical et paramédical devraient pallier ces insuffisances par l’innovation de mécanismes similaires de financement solidaire de la santé.

Autres modes de financement

Le Maroc, dont 54% des ressources de financement de la santé provenaient des dépenses des ménages, avant la mise en œuvre du Code de l’assurance maladie obligatoire, devrait jouer un rôle d’avant-garde au sein d’UNITAID et chercher des modes de financement solidaire sous forme de contributions de solidarité sur les produits délétères à la santé et sur les produits énergétiques.

La meilleure protection sociale est celle qui protège la population du coût financier de la maladie, assure la diminution de la mortalité précoce et améliore la qualité de vie. UNITAID est un levier d’action, capable d’engendrer des synergies entre les pays du Nord et du Sud.

Related Articles

Close