Blog

Fantasmes Les lieux insolites a explorer

Fantasmes Les lieux insolites a explorer

Les jeux d’amour n’attendent pas. La gent féminine nous témoignent les endroits les plus incongrus où elles se sont laissées emporter…

La traditionnelle scène d’amour dans le lit conjugal vous lasse? Pour briser la routine et mettre un tant soit peu de piment dans votre intimité, pourquoi ne pas se laisser aller dans des lieux insolites ? En avion, au cinéma, au bureau, dans l’ascenseur… Quels sont les lieux les plus sympas pour les jeux coquins? Fantasmes et originalité vous enverront…au septième ciel ! Prenez exemple sur les 10 témoignages suivants et vous pourrez conjuguer vos envies au présent !


Love story dans la piscine… municipale


Emilie, 21 ans, Nice

Comme tous les jeudis soir, je me rends à mon cours d’aquacycling pour rafermir mes jambes et surtout, admirer mon coup de coeur, Steeve, le maître-nageur avec qui j’ai une aventure secrète depuis quelques semaines. A la fin de la séance, nous avions l’habitude de jouer les prolongations. Une fois les adhérents et le personnel partis, la piscine entière nous appartenait… Ce soir là, il avait tout prévu : musique d’ambiance, fraises et champagne ! J’étais au paradis ! Et voilà qu’en plein ébats, Sophie et Marie reviennent pour essayer de retrouver un bracelet perdu! Nous étions démasqués et très gênés! Cette soirée reste cependant un très bon souvenir. Et pour ne plus être vus, nous avons jetés les fois d’après notre dévolu dans les cabines… Moins confortables, mais plus sûres malgré la résonnance de nos bruits.

Verdict : Que ce soit dans la piscine familiale ou municipale, assurez-vous que la température de l’eau soit suffisante pour ne pas refroidir vos ardeurs ! Evitez également les maillots une pièce pour plus de praticité, et surtout, les non exhibitionistes, essayez de ne pas vous faire surprendre !

En plein air

Julie, 20 ans, Bordeaux


Avec mon petit copain, on aime bien explorer des lieux insolites pour pimenter notre amour. Après avoir tenté la mer, le lit parental et la voiture, on a décidé de faire l’amour comme des bêtes en pleine campagne, au milieu des vaches et des moutons. On fantasmait à l’idée de se retrouver en Adam et Eve, au début de la procréation. Vêtus tous deux d’une feuille de vigne et d’une couronne de feuille, nous avons honnoré charnellement l’Histoire. Ben quoi, la mode est au bio non? Et promis, je ne lui ai pas fait croquer de pomme après !

Verdict : Très bonne expérience malgré la paille dans les cheveux et l’odeur de l’herbe. La musique d’ambiance a été remplacée par les meuglement et bêlement des animaux très enthousiastes à la vue de nos corps enlacés. 100 % charnel et naturel !

Dans le train, fini le train-train !

Aurore, 19 ans, Nîmes

En partance pour la Bretagne, mon nouveau petit ami et moi nous sommes retrouvés dans le même wagon certes, mais non côte à côte. Le trajet était long et nous avons donc décidés de nous retrouver dans un wagon plus intime au fond de la rame. Nous étions alors seuls. Nous n’avons pas pu résister à l’idée de «dérailler».

Verdict : la vitesse et le bruit du train sont en totale osmose avec nos ébats. Il faut cependant savoir conjuguer avec les secousses… et vérifier que le contrôleur n’est pas sur le point d’arriver !

Cabine d’essayage : badineries au rayon lingerie

Jessica, 23 ans, Paris

Tous les mercredis je fais du shopping avec mes amis. Mais ce jour là, ce n’est pas un ensemble tendance que je voulais essayer dans ma boutique préférée mais bel et bien le vendeur pour lequel je craquais ! Je l’ai donc invité à venir voir de plus près si le les sous-vêtements m’allaient bien ! Je l’ai fait rentré dans la cabine en prétextant ne pas pouvoir fermé le soutien gorge et me suis jetée sur lui… Et pour tout vous dire, je me mariais très bien à sa peau. Je suis donc repartie avec la lingerie…et lui, à la fermeture du magasin !

Verdict : Allier shopping et plaisir, quoi de mieux dans la vie !

Les cabines d’essayages sont souvent spacieuses et en plus la musique du magasin couvre les bruits… Evitez quand même les semaines de soldes car les cabines d’essayage sont prises d’assaut, et la queue risque d’être longue devant votre porte…

L’ascenseur : il ne vous fera pas le coup de la panne !

Sabrina, 25 ans, Lille

Paul et moi travaillons dans la même société mais ne sommes pas au même service. Un soir, nous avions convenu de partir les derniers pour assouvir un fantasme commun : l’amour dans l’ascenseur. A 20h, comme prévu, une fois tout le monde parti, Paul descend à mon étage, et bloque le fameux ascenseur, objet de nos désirs. En pleine action, j’appuie sur tous les boutons pour mettre un peu de piment. Mais rien ne se passe comme prévu. Les portes s’ouvrent au 8ème étage, et nous nous retrouvons, excusez l’expression, cul à nez devant notre patron ! L’adrénaline et très vitre redescendue, et nous avons remonté nos habits plus vite que nous les avions enlevés..

Verdict : Les ascensions et les descentes peuvent vous réserver quelques surprises inoubliables. Mais faîtes vite ! Car vous risquez comme nous de vous prendre un bel avertissement pour exhibitionisme au sein de l’entreprise… Pas très professionnel mais tellement excitant !


Septième art et septième ciel !

Nelly, 21 ans, Pau

Plongés dans le noir, assis dans des fauteuils confortables, il ne nous en faut pas plus à Romain et moi pour jouer aux «feux de l’amour» ! Comme d’habitude, j’avais tout prévu. Petite robe sexy et film peu médiatisé pour quand même éviter l’affluence et avoir un soupçon d’intimité. Placés vers les premiers rangs du haut à droite de la salle, nous pouvons supervisés les voyeurs…Nous attendons le début du film pour ne pas trop éveiller les soupçons et nous laissons absorber par l’ambiance et l’envie de jouer dans un film érotique…

Verdict : Impossible de vous raconter le film mais ces moments d’intimité restent les plus intenses et magiques que j’ai vécus. Les stars du cinéma, ce sont nous !


Les toilettes d’un avion : idéal pour s’envoyer en l’air ?

Emma, 24 ans, Marseille

Mon conjoint est fan du film “Emmanuelle” et a donc voulu rejouer la scène d’amour dans les toilettes de l’avion lors de notre vol en direction du Brésil. Malgré ma réticence et la vue du ridicule espace des WC, je me prête au jeu. Au début, l’altitude, l’apesanteur et la vitesse font monter l’adrénaline. Mais dans un espace aussi réduit, on ne peut pas laisser s’exprimer nos envies. Nos ébats se transforment alors en débats et repliements de nos membres ! Bref, un véritable fiasco ! Il a fallu ensuite affronter les regards à la sortie des lieux…

Verdict : Les envolées aériennes restent fictives. A moins d’être contortionistes, les lieux ne sont pas vraiment adaptés aux batifolages. Pas très commode et pas très discret non plus !

La chambre d’hôtel : l’autel du plaisir !

Stéphanie, 22 ans, Tours

Pour casser la routine, nous élaborons souvent des scénarios avec Seb, mon copain depuis 3 ans maintenant. Ce soir là, nous étions deux amants. Il avait réservé une suite au nom d’un certain M. Love dans un des plus beaux hotels de la ville. Je le rejoins une heure après habillée en infirmière en prétextant à l’accueil que M. Love attend ses soins de nuit… Malgré le regard intrigué du réceptioniste, je rejoins mon patient et amant du soir pour une nuit d’oscultation sans précédent.

Verdict : Lieu privilégié des amours interdits, la chambre d’hôtel est le lieu incontournable pour briser la routine. Les chambres anonymes permettent de donner un côté illicite à tous les rendez-vous amoureux. N’hésitez pas à vous créer des scénarios incongrus pour encore plus de piment.


Au bureau : Retrouvez le goût de travailler

Karine, 21 ans, Melun

Après plusieurs regards langoureux, post-it révélateurs et e-mails coquins, Gilles, mon supérieur, me convoque dans son bureau, beaucoup plus intime que l’open space dans lequel je me trouve. Il ferme la porte à clé, et fait semblant de me faire un débriefing sur le dossier Bertrand, sur lequel je planche depuis deux semaines. En moins de deux minutes, les multiples dossiers font offices de coussins sur la moquette où nous sommes déjà à moitié nu… Quel plaisir de «travailler sur ces dossiers » ! Je porte à présent un nouveau regard sur le boulot.


Verdict : Mêler travail et plaisir est possible, mais il faut en tant que professionnelle, redoubler de vigilence, pour ne pas laisser s’échapper «un gros dossier » ! Dans ces conditions, qui ne s’engagerai pas à vie en CDI !

En voiture : en route pour le Nirvana !

Cécile, 20 ans, Strasbourg

Toujours pressés et excités à l’idée de se voir, Hervé et moi n’attendons jamais d’arriver à destination pour faire l’amour. Et sa voiture est ainsi devenue notre nid douillet, où nous nous aimons avec passion. Mais un jour, alors que je lui faisais une petite gaterie, Hervé, pris par un élan d’excitation a appuyé sur l’accélérateur ! Nous nous sommes retrouvés dans le portail de la maison de ses parents ! Quel imbécile !

Verdict : Dans une petite voiture, la chaleur monte vite. On se prendrait pour Kate et Léonardo dans Titanic. Pensez tout de même à prendre vos précautions, pour de simples questions de sécurité : jouir ou conduire, il faut choisir !

Dans un sauna : quand la chaleur vous envahit !

Ludivine, 23 ans, Poitiers

Une fois par mois, Jules et moi nous accordons un instant de détente dans un hammam. Quoi de plus excitant que de se laisser aller dans le sauna, sous la chaleur ambiante, vêtus d’une simple serviette ! Nous avons rajouté de l’eau pour faire monter en vitesse la température de la pièce et de nos corps qui ne tardent pas à s’enflammer… Car quand la chaleur monte en vous, c’est l’extase assuré ! Transpiration, palpitations, émotions… tout est ici démultiplié.

Verdict : Lieu de détente et de plaisir, le sauna allie chaleur et proximité pour un moment intense et torride ! Attention toutefois à l’essouflement. Quand il fait 90 degrés, les malaises sont vites arrivés !

Au restaurant : palpitations gustatives

Sherifa, 24 ans, Créteil

Pour les 25 ans de Sam, j’avais organisé un dîner en amoureux dans son restaurant préféré. Je lui avais réservé une surprise dont il se souviendrait toute sa vie ! Car le dessert, c’était moi !Une fois le repas terminé, je lui dis de me rejoindre 5 minutes plus tard dans les toilettes handicapés des femmes pour bénéficier de plus d’espace. Pendant ce temps je me mets en tenue : sous-vêtements en bonbons et fraise au bord de ma bouche. Lorsqu’il rentre dans les toilettes, ses yeux s’écarquillent de plaisir et il me lance : «Mais tu es complètement folle, on va nous entendre!» Puis il se prend au jeu de la dégustation…

Verdict : Vous en redemanderez ! Il faut cependant ruser pour ne pas se faire prendre. Rendez vous en premier dans les toilettes, et faîtes lui signe ou envoyez lui un texto quand la voie est libre. Avant de vous aventurer, assurez-vous que les WC sont propres et qu’il ne se dégage pas d’odeurs nauséabondes…

Vous voilà à présent prêtes à casser votre routine sexuelle.

Mais prenez garde : Mêler transgression et plaisir en faisant l’amour dans des lieux publics peut vous réserver quelques surprises… et pas que des bonnes. Si les forces de l’ordre vous surprennent en plein ébat, vos galipettes pourraient être assimilées à de l’exhibitionnisme, condamné par l’article 222-32 du Code pénal. Les peines pouvent aller jusqu’à un an d’emprisonnement et 15 000 €uros d’amende ! De quoi refroidir quelques ardeurs…

La question est alors : avez-vous le goût du risque ?

Related Articles

Close