Blog

Dormir dans un tipi dans la Sarthe A la decouverte des sioux lakota et de la civilisation amerindienne

Dormir dans un tipi dans la Sarthe A la decouverte des sioux lakota et de la civilisation amerindienne

Après les roulottes, les yourtes, les cabanes, découvrez le tipi indien, nouvel hébergement insolite, et le mode de vie des sioux Lakota d’Amérique du Nord.

Depuis quelques années, a ouvert dans la Sarthe un village bien étrange, “les tipis du bonheur de vivre”, sur lequel flotte le drapeau sioux. Il s’agit d’un véritable village de tipis amérindiens reconstitué, bien loin des clichés du parc d’attractions et de l’image des indiens d’Amérique véhiculée par les westerns.

Séduit par la civilisation amérindienne, le concepteur du projet a reproduit le mode de vie des tribus nomades qui se déplaçaient en suivant le rythme des saisons et assuraient leur subsistance par la pêche et la chasse, du bison notamment. De la construction du tipi aux cérémonies sacrées, c’est une immersion dans le quotidien d’un peuple à la sagesse ancestrale dont il s’agit, liée à une éthique fondée sur le respect d’une culture niée et bafouée durant des siècles.

L’histoire du tipi

L’histoire des indiens d’Amérique et leur destin se sont souvent scellés sous le tipi : les plus grands chefs indiens, de Crazy Horse à Sitting Bull, de Cochise à Red Cloud, y ont négocié des traités de paix, présidé des conseils de guerre, signé les alliances entre tribus et des cessions de territoires à l’envahisseur blanc…

Dans les villages indiens, les tipis étaient construits par les femmes, implantés en cercles, et leur ouverture orientée vers le soleil levant. La construction d’un tipi demande une technique particulière dont aucune étape n’est improvisée, afin d’assurer sa solidité, sa résistance au vent et aux intempéries, et un système d’aération du foyer central sans défaut, favorisé par le montage d’une doublure de la toile.

Escapade au Far West… chez les indiens

En arrivant au camp situé à Brulon, dans la Sarthe, et disséminé sur 7 hectares, on vous demandera de laisser de côté votre montre et votre portable. Vous allez vivre une expérience unique à la rencontre des indiens Lakota d’Amérique du Nord, dans des conditions de vie telles qu’ils les vivaient autrefois.

L’expérience commence par un pot d’accueil durant lequel les consignes de sécurité vous sont expliquées ainsi que … le montage du tipi. Réalisé en toile polycoton, il est posé à même le sol. Vous aurez ensuite à aller chercher votre bois pour y allumer votre propre feu !

Puis vous assisterez à des danses amérindiennes et participerez à des ateliers manuels. Vous irez passer un moment dans le tipi de sudation, puis vous serez initiés au tir à l’arc, au canoë et au lancer du tomahawk.

La veillée se déroulera autour du feu de camp, entre chants, danses et récits de vieilles légendes. Vous irez ensuite dormir dans votre tipi d’un soir, en bénéficiant d’un confort minimum : sur de vrais sommiers et matelas, au contraire des tribus indiennes qui dormaient sur des peaux. On vous fournira des couvertures et la literie de base.

Une autre formule de séjour permet d’assister à un véritable pow-wow, et de déguster un steak de bison en écoutant des standards country des années 60 et 70.

Un concept inscrit dans le respect de la culture indienne et de la nature

Cette initiation à la vie amérindienne s’inscrit dans une démarche d’authenticité, respectueuse de la terre. et de la nature.

La terre “Mère” de tous les indiens était dans leur culture, la source de la vie, l’origine du “Tout”, qui leur assurait leur subsitance. Les tribus savaient dépendre d’elle en quasi-exclusivité. Dans le même esprit, ils respectaient l’animal : domestiqué, tels les chevaux et chiens de traîneaux qui tractaient les convois, et sauvage, tels les bisons et les produits de la pêche, qui procuraient la nourriture de base à la tribu.

Avant de consommer un animal abattu, les indiens lui rendaient hommage.

Au-delà de la découverte des coutumes et rites ancestraux, de la sagesse indienne et de la cohérence de la vie dans la nature et de l’harmonie entre les éléments, les hôtes des « Tipis du bonheur de vivre » n’ont souvent pas de mots pour décrire leur expérience, en témoigne le livre d’or du site.

« Humilité », « Authenticité », « Simplicité », « Partage », reviennent le plus souvent. Une sorte de « renaissance » à des valeurs souvent bien éloignées de la civilisation semble émerger et dominer les multiples impressions ressenties par les visiteurs.

Certains prônent l’institutionnalisation d’un séjour annuel, afin de se remettre les idées en place, de prendre du recul par rapport aux soucis de leur quotidien et à leur mode de vie, de se ressourcer et de régénérer leur mental.

Une chose est sûre : cette formule d’hébergement insolite fait recette puisque dans de multiples départements (Cher, Vosges, Haute-Savoie…), des structures similaires s’implantent et se développent, gérées par des associations, des collectivités, voire des particuliers.

Mais à ce jour, le camp amérindien des « Tipis du bonheur de vivre », dans la Sarthe, demeure inégalé puisqu’il allie la découverte de la culture et du mode de vie des tribus indiennes au concept du séjour d’une nuit ou plus dans un hébergement insolite et atypique.

Le “prayer’s day” : bienvenue au pow wow !

Pour revivre un peu le Far West des films de votre enfance, ne manquez pas le pow-wow des nations en juin, un événement qui rassemble près de 2000 personnes autour de cérémonies de chants et danses, d’initiation aux chiens d’attelage, d’expositions, précédé d’une veillée : des aventuriers de renom content leurs épopées (traversée du grand Nord, descente du fleuve Missouri en canoë…)

En savoir plus : www.lestipisdubonheurdevivre.net

d’autres hébergements insolites: les cabanes dans les arbres

Vacances en immersion dans la nature, seul ou en famille

Carnuta, maison de l’homme et de la forêt dans la Sarthe

Related Articles

Close