Blog

Conge solidaire vacances alternatives et projets humanitaires

Conge solidaire vacances alternatives et projets humanitaires

Vous souhaitez participer à des missions d’aide au développement ou de protection de l’environnement? Le congé solidaire vous permet d’apporter votre pierre

Faire un break, s’impliquer dans un projet humanitaire, participer à la protection de l’environnement autrement qu’en triant ses déchets à domicile, impliquer son entreprise dans un projet humanitaire, il existe de nombreuses raisons qui peuvent vous pousser à consacrer un temps à une mission d’aide. Le congé solidaire, ce sont des vacances alternatives qui vous permettent de mettre vos compétences à profit, le tout dans un cadre légal et avec le soutien financier de votre comité d’entreprise.

Le congé solidaire, qu’est-ce que c’est ? Comment participer à un projet humanitaire ?

D’après l’article L-225-9 et suivants de la loi 95-116, en date du 4 février 1995, si vous êtes salarié et que vous avez au minimum 12 mois d’ancienneté, vous pouvez légalement participer à une mission de solidarité à l’étranger dans le cadre d’associations de solidarité internationale (la liste de ces associations a fait l’objet d’un arrêté en date du 16 juillet 96.) Cette loi répond à une situation simple : bon nombre de personnes souhaitent participer à des projets humanitaires, mais quand, comment, pourquoi, pour qui et dans quel cadre ? Les pays en voie de développement n’ont pas uniquement besoin de médecins, et de nombreuses compétences peuvent aider au développement ou à la protection de l’environnement à grande échelle. Le congé solidaire international permet donc d’aider les personnes souhaitant s’impliquer dans ce type de projet à l’international à se mettre en lien avec des associations encadrant le type de projets auquel ils souhaitent participer, tout en fixant un cadre légal dans lequel même les entreprises employant ces personnes peuvent s’impliquer.

L’avantage de ce cadre légal, c’est qu’à la fin du congé solidaire international, l’employé retrouve son poste, ou un emploi similaire.

Quels types de projets sont soutenus par les missions de congé solidaire ? Dans quels pays ?

L’arrêté du 16 juillet 1996 a dressé une liste des 141 associations de solidarité internationale qui peuvent bénéficier des dispositions de la loi du 4 février 1995. Ces associations permettent de mettre en lien les volontaires, leurs entreprises soutenant le projet de congé solidaire, et les projets locaux de développement humanitaire ou de protection de l’environnement.

Quels sont les profils recherchés ? Tous… il existe des structures locales avec des besoins très variés dans différents pays d’Afrique (Mali, Tanzanie…), à Madagascar, en Indonésie, mais aussi dans les pays des Balkans.

  • formation pour adultes : vous avez des compétences en compta, gestion, informatique, marketing, logistique, ? Bienvenue dans ce type de projets qui met l’accent sur la transmission des compétences professionnelles
  • écovolontariat : dans ce type de projets de congé solidaire, vous pourrez participer aux missions scientifiques, notamment dans des parcs naturels animaliers
  • éducation/alphabétisation : dans les projets de ce type, le soutien scolaire, la transmission de la culture, la valorisation des bibliothèques, pour les enfants et les adolescents en ayant besoin

Vous pouvez consulter de nombreux types de mission sur le site Internet de Coordination Sud, ou encore sur le site de Planète Urgence.

Procédures, modalités pratiques et démarches pour prendre un congé solidaire humanitaire

Par où commencer ? Il faut tout d’abord que votre entreprise accepte de signer une convention avec une association de Congé solidaire. De plus en plus d’entreprises acceptent de participer à ce type de projets, dans le cadre de leur programme de formation interne, ou encore dans le cadre de ses actions de mécénat. Dans ce cas, le comité d’entreprise pourra prendre en charge tout ou partie des frais liés à votre congé solidaire. Il est important de noter que les bénévoles ne partent pas “les mains dans les poches”, avec pour seul atout leur bon coeur… car comme pour les missionnaires, un départ en congé solidaire, cela se prépare !

Il y a donc des temps de formation qui sont mis en oeuvre avant votre départ, vous devez de votre côté prendre toutes les dispositions pour pouvoir partir : passeport à jour, vaccinations selon le lieu de destination, visas à demander auprès de l’ambassade ou du consulat de votre lieu de destination…

Pour tout renseignement pratique, vous pouvez vous renseigner auprès de l’Association planète Urgence, au 01 43 40 42 00, ou sur son site Internet.

Il existe également des chantiers internationaux pour la préservation du patrimoine et de l’environnement, cliquez ici pour en savoir plus.

Related Articles

Close