Blog

Comment attirer les oiseaux dans son jardin sans risques

Comment attirer les oiseaux dans son jardin sans risques

Observer les oiseaux sans se déplacer est possible grâce à l’aménagement d’un jardin écologique conçu spécialement pour eux.

Pour attirer les oiseaux dans son jardin, il ne suffit pas de leur donner à boire et à manger. Il faut leur aménager un écosystème dans lequel ils se sentiront en sécurité et pourront faire leur nid et se nourrir sainement.

Comment équiper son jardin pour attirer les oiseaux et autres animaux ?

Pour que les oiseaux aient envie de résider dans un jardin, ils doivent avoir à disposition tout ce dont ils ont besoin. On pourra veiller à l’installation d’une source d’eau telle qu’une mare, prévoir des cachettes de style nichoir et bien sûr de la nourriture qui sera en majorité fournie par la flore locale.

En hiver, on complètera l’alimentation naturelle par des boules de graisse spéciales pour les oiseaux ou encore des graines de tournesol ou même des mélanges de graines. Il sera intéressant de placer des maisonnettes hors de portée d’éventuels prédateurs et en évitant de blesser les arbres par la plantation de clous. On peut fixer des colliers autour des branches ou les entourer de fil de fer pour fixer les nichoirs. Il faut également veiller à ce que les nichoirs soient solidement accrochés pour ne pas tomber à la moindre rafale de vent.

En aménageant un jardin spécialement pour les oiseaux, on permettra aussi à d’autres animaux de profiter de ces conditions : ce sera le cas des insectes qui trouveront leurs ressources dans la flore, les hérissons , les grenouilles et pourquoi pas les petites musaraignes.

Quelles plantes aménager pour les oiseaux ?

La plantation de certains arbres est idéale pour les oiseaux, car ils produisent des fruits délicieux. C’est le cas du sureau qui donne de bons fruits en automne. Mettre du houx dans son jardin a l’avantage de protéger, grâce à son feuillage, les fraisiers, framboisiers ou même les pommiers. On peut aussi planter certaines fleurs comme le tournesol, le bleuet, le coquelicot ou encore le chardon pour leurs graines et leur nectar. Les oiseaux granivores tels que le verdier d’Europe ou la linotte mélodieuse dégusteront les graines des fleurs fanées à la fin de l’été, il faudra par conséquent veiller à ne pas les couper trop tôt.

Les oiseaux insectivores sont en outre friands d’insectes, il serait par conséquent dommage de traiter la flore par des insecticides ou pesticides. Les chenilles, larves et insectes seront les bienvenus pour assurer le garde-manger des rouge-gorges, des merles, des chardonnerets élégants ou des mésanges qui se feront un plaisir de les éliminer. Les mésanges apprécient en particulier les graines de tournesol.

Les principaux dangers rencontrés par les oiseaux

  • Les baies vitrées peuvent être mortelles pour nos oiseaux. Etant transparentes, les oiseaux ne les remarquent pas ou pensent voir d’autres oiseaux en voyant leur propre reflet et foncent droit dedans. Les traumatismes peuvent être très graves.
  • Les chats sont les principaux prédateurs des oiseaux. Il faut éviter d’exposer des mangeoires ou des nids faciles d’accès aux chats.
  • Les écureuils sont également une menace pour les oiseaux car ils mangent les oeufs et les oisillons.
  • Les abreuvoirs profonds peuvent entraîner la noyade de certains oiseaux.
  • Les martres, notamment lorsque les jardins sont à proximité d’un jardin, sont des prédateurs d’oiseaux.

Si l’oiseau était malheureusement blessé, le mieux serait de le placer délicatement dans une boîte et de l’emmener rapidement chez un vétérinaire ou de contacter un centre de protection pour oiseaux.

Avoir le privilège d’observer les oiseaux n’est pas réservé aux ornithologues, chacun peut l’envisager avec un peu d’imagination dans son jardin pour satisfaire les boules de plumes les plus difficiles ! On remarquera que les visiteurs de nos jardins ne sont pas les mêmes suivant les saisons. On y trouve les visiteurs réguliers et les visiteurs occasionnels qui reviennent avec les beaux jours ou qui ne sont présents qu’en hiver ou alors ceux qui sont de passage au début de l’automne pour faire une halte et se nourrir.

Related Articles

Close