Blog

Cinema et petite lecon decologie avec la tortue marine Samy

Cinema et petite lecon decologie avec la tortue marine Samy

Les amoureux des mers et océans sont invités à un voyage extraordinaire en 3D en compagnie de la tortue marine Samy et de ses amis…

Réalisé par Ben Stassen d’après un scénario écrit par Dominic Paris, Le Voyage extraordinaire de Samy (Around the Wordl in 50 Years) est un film d’animation 3D belge. A travers les aventures d’une tortue marine nommée Samy et de ses merveilleux amis du monde du silence, le spectateur est invité au cœur des mers et des océans. Si ces attachants personnages sont parfois confrontés aux périls journaliers d’un milieu naturel qui n’est pas toujours un havre de paix, ils sont surtout menacés par les terribles méfaits dus à une certaine insouciance humaine. Heureusement pour les tortues et le monde qui les entoure, tous les hommes ne se ressemblent pas. Nombreux sont ceux qui savent que cet univers-là est des plus fragiles et œuvrent en sa faveur de manière à le préserver au mieux.

Autres informations concernant le film :

  • Au Québec, le film à pour titre Le Tour du monde en 50 ans
  • la musique du film est de Ramin Djawadi
  • le directeur artistique du film est Jérémie Degruson
  • la durée du film est de 1 h 25
  • le film a été produit en 2009 et est sorti sur les écrans en 2010
  • le film est produit et distribué pas Studio Canal
  • le budget du film est 38 000 000 d’euros
  • les voies françaises sont, entre autres, interprétées par Danny Boon, Olivia Ruiz et Elie Semoum

Le synopsis du site officiel : http://www.samy-lefilm.com/#/fr/

Juste après sa naissance, alors qu’il se hisse hors de son nid jusqu’à la mer, Samy la tortue trouve et perd l’amour de sa vie, une jolie petite tortue de nom de Shelly. Lors du voyage épique à travers les océans qu’accomplissent toutes les tortues avant de retourner sur la plage où elles sont nées, Samy relève tous les défis dans l’espoir de revoir Shelly. Avec son meilleur ami Ray (une tortue luth), il voit de près comment certains humains détruisent la planète alors que d’autres lui sauvent la vie.

Les tortues marines en général

Sur 310 espèces de tortues répertoriées à travers le monde, sept sont des tortues marines (la tortue luth, la tortue verte, la tortue olivâtre, la tortue de Kemp, la tortue imbriquée, la tortue à dos plat et la tortue caouanne). La tortue est un reptile et, comme tous les animaux appartenant à cette classe scientifique, a donc le sang froid. En conséquence les tortues marines vivent principalement dans mers et océans de l’entre Tropiques. Contrairement à la plupart des tortues terrestres, les tortues marines peuvent se déplacer sous l’eau jusqu’à des vitesses proches des 30 km/h. Sans que personne ne sache avec certitude pourquoi, nombre de ces tortues marines reviennent, à chaque ponte, déposer leurs œufs dans le sable des plages où elles sont nées.

Samy est une tortue olivâtre (lepidochelys olivacea) ou tortue bâtarde

Samy voit le jour sur une plage californienne. Tout comme Shelly et Vera (une amie de Samy qui est un peu comme une grande sœur), Samy appartient donc à l’espèce de tortues marines dite tortue olivâtre ou tortue bâtarde qui doit son nom à la couleur de sa carapace. C’est l’une des plus petites espèces de tortues marines (entre 60 et 70 cm de long pour un poids avoisinant les 50 kg). On peut en apercevoir depuis l’Alaska jusqu’au Nord du Chili, depuis les Antilles jusqu’au Sud du Brésil et tout au long des côtes afro-asiatiques depuis le Sénégal jusqu’en mer du Japon. La tortue olivâtre fréquente également les eaux territoriales du Nord et de l’Est de l’Australie, ainsi que celles de la Papouasie-Nouvelle-Guinée et de l’ensemble des îles indonésiennes.

Ray, l’ami de Samy, est une tortue luth (dermochelys coriacea)

Ray tout comme son amie Rita appartiennent à l’espèce de tortues marines appelée tortue luth. La tortue luth est la plus grande de toutes les espèces de tortues marines actuelles (environ 2 mètres de longueur pour un poids d’une demi tonne en moyenne). Si les 6 autres espèces de tortues marines appartiennent toutes à la famille des chéloniidés, la tortue luth fait, quant à elle, partie de la famille des dermochélyidés dont elle est d’ailleurs l’unique représentante. A l’encontre de ses congénères, sa carapace n’est pas formée d’écailles assemblées, mais d’un épais cartilage recouvert d’une peau coriace proche du cuir. En grand danger d’extinction, la tortue luth fait de nos jours l’objet de programmes de protection et de conservation.

Related Articles

Close