Blog

Christophe Lemaitre Carter et David Rudisha brillent a Rieti

Christophe Lemaitre Carter et David Rudisha brillent a Rieti

La piste de Rieti a une nouvelle fois été le théâtre de grandes performances. Et en fin de saison qui plus est.

Christophe Lemaitre a encore épaté tout son monde. Alors qu’il se disait « fatigué », le sprinteur d’Aix les Bains a couru deux 100m en moins de 10 secondes. Il s’est fait battre par un grand Nesta Carter, améliorant au passage la meilleure performance mondiale de l’année. En outre, le Kenyan David Rudisha a de nouveau battu le record du monde du 800m, effaçant définitivement Wilson Kipketer. Il se rapproche à grands pas des 1’40’’. La prochaine saison, avec en point d’orgue les Championnats du monde à Daegu (Corée du Sud), s’annonce explosive. Même si on est pas à l’abri de quelques coups d’éclats, dans les meetings restants.

Christophe Lemaitre fatigué mais au top

L’Aixois a un sacré potentiel. Alors qu’il n’a fait aucune véritable séance depuis son triplé à Barcelone, il a de nouveau amélioré le record de France du 100m. La semaine dernière à Villeneuve d’Asq, il avait signé un logique 10’’20 (un des ces plus mauvais chronos de la saison après ses 10’’24 vent défavorable à Vénissieux en début de saison). A Rieti, sur une piste réputée rapide, il a déjoué la logique.

Après les Championnats d’Europe à Barcelone, où les Européens sont arrivés à leur top de leur forme, la décompression est normale. Pierre Caraz affirmait ainsi dans l’Equipe du 27 août « qu’il a jeté tout son venin à Barcelone ». Mais Lemaitre est un compétiteur. Et il est parvenu à se remobiliser pour ce meeting italien. C’est avant tout le mental qui a fait la différence en fin de saison. Son entraîneur n’y croyait d’ailleurs pas la veille de la course : « Actuellement, je ne pense pas qu’il puisse se situer à la hauteur de son record de France. Çà me surprendrait beaucoup, même si avec lui, on ne sait jamais. » On ne sait jamais en effet. 9’’98 en séries (+ 1,3m/s , record de France égalé) puis 9’’97 en finale (+0,9m/s, record de France battu). Comme à l’accoutumée, le sprinter a bafouillé sa mise en action avant « d’envoyer du lourd », au terme d’une course remportée brillamment par Nesta Carter.

Nesta Carter abaisse la meilleure performance mondiale de l’année.Le Jamaïcain, disparu de la circulation depuis les JO de Pékin, revient fort cet année. En tête du départ jusqu’à la fin, il devient le 4e performeur de tous les temps avec ses 9’’78 (1er : Bolt, 9’’58 puis Gay, 9’’69, Powell, 9’’72 et Carter). Ce chrono constitue également la meilleure performance mondiale de l’année. Christophe Lemaitre peut ainsi mesure ce qui lui manque par rapport au top niveau mondial. Mais il n’a que 20 ans et sa marge de progression semble importante, notamment au départ.

Le plus important pour lui est de se concentrer sur la saison prochaine et de gérer l’afflux de sollicitations. C’est ainsi que Carraz reconnaît que « çà le fatigue davantage de répondre aux interviews que de courir un 100m » (l’Equipe du 27 août). Sa décision de ne pas participer au Grand Journal de Canal + la semaine dernière est une bonne chose dans ce sens. Désormais, il lui reste quatre courses avant du repos largement mérité : Coupe continentale à Split (4,5 septembre), le Décanation à Annecy (11 septembre) et meeting de Kawasaki (Japon, 19 septembre).

David Rudisha double la mise sur 800m

Le Kenyan vient de réaliser une semaine exceptionnelle. Dimanche 21 août, au meeting de Berlin, il bat le record du monde de Wilson Kipketer avec « une semaine d’avance ». 1’41’’09 contre 1’41’’11 pour le Danois. Vendredi 25 août, il remporte le 800m de la dernière étape de la Diamond League à Bruxelles (1’43’’50 devant Kaki, que l’on voyait l’an dernier comme l’homme pouvant dépasser Kipketer). Et hier à Rieti, David Rudisha remet çà. 1’41’’01 ! 28,5 km/h de moyenne sur les deux tours de piste ! Parti sur des bases un similaires à Berlin et en retard de cinq centièmes au 600m sur sa précédente marque, Rudisha a fait la différence dans les 200 derniers mètres, là où l’acide lactique brule les cuisses. Au mental, il s’adjuge le 8e record du monde sur la piste italienne (le dernier par Asafa Powell, sur 100 en 2007, 9’’72).

Désormais, le Kenyan se tourne vers les Championnats du monde à Daegu en 2011, où il briguera le titre planétaire (hormis une 1ère place aux championnats du monde junior en 2006, il n’a rien gagné au niveau mondial). Il aura peut-être déjà franchit la barre des 1’41’’.

Related Articles

Close