Blog

Broderie point de croix ou abecedaire de A a Z

Broderie point de croix ou abecedaire de A a Z

Activité des temps anciens, la broderie reprend du galon et refleurit un peu partout, séduisant toutes les générations !

Quand on évoque la broderie, des images nous viennent à l’esprit qui remontent à des temps lointains. Une dame brodant à l’embrasure d’une fenêtre en attendant son preux chevalier. Cette image peut évoquer la nostalgie d’une vie qui s’écoule tranquillement dans l’attente ou au contraire une image rétrograde de la femme.

L’art de la broderie a aujourd’hui bien changé. Après avoir été délaissé au début du XXe siècle par la gente féminine (la broderie donnait une image rétrograde de la femme pensait-on !), ce loisir revient en force dans les années 80 de maintes manières: tapisseries pré-imprimées, alphabets de type gothique ou autres, créations personnelles… Il existe mille et une raisons de laisser libre cours au fil de sa passion et autant de façons et de couleurs de décliner l’alphabet. C’est un travail minutieux qui demande ardeur, patience et imagination.

Petite histoire de la broderie …

La broderie existe depuis des temps reculés même s’il ne nous reste que peu de spécimens. Mais l’histoire de la broderie commence véritablement au Moyen-âge: nous avons tous dans notre mémoire l’image de la belle Dame brodant dans son château en attendant son valeureux chevalier entre deux interminables croisades. A l’époque de la Renaissance, la broderie devient une activité répandue dans toute l’Europe. Elle représente une activité privilégiée dans la vie des femmes et une des bases de l’éducation féminine. Les travaux d’aiguille sont associés depuis toujours à l’image des petites filles modèles et l’abécédaire a longtemps constitué le B.A.-B.A. de l’éducation des jeunes filles en fleurs en quête de romances. C’est au XIXe siècle que les travaux de broderie connaissent leur apogée. A cette époque, la pratique de l’abécédaire n’est pas anodine. Elle est non seulement un loisir, mais aussi une façon de connaître les lettres et donc d’apprendre à lire pour une certaine classe populaire.

Les fils employés sont en soie, laine, lin, argent, or ou plus récemment en coton. Les techniques et les points sont variés et demandent un véritable apprentissage: le point de feston, de plumetis, de croix…

Il nous reste aujourd’hui bon nombre de ces pièces uniques et toutes différentes. Beaucoup de ces abécédaires sont somptueusement décorés et souvent enrichis de motifs religieux et d’une symbolique naïve.

Avenir de la broderie

Comme tous les travaux manuels, la broderie demande beaucoup d’attention, de patience et un environnement tranquille. Cette passion peut avoir un effet anti-stress car l’esprit est concentré et donc libéré de toute préoccupation extérieure. Elle peut aussi conduire à l’isolement et au repli sur soi. La broderie, comme tous les autres travaux manuels, doit rester avant tout une passion et non une échappatoire à une situation angoissante.

CONT 11

Related Articles

Close