Blog

Brest en fete pour la retraite de la Jeanne dArc

Brest en fete pour la retraite de la Jeanne dArc

Retour sur la construction, les caractéristiques, l’équipement et les missions du plus mythique des bâtiments de la Marine nationale : la “Jeanne d’Arc”.

La Jeanne d’Arc est le plus célèbre croiseur porte-hélicoptères de la Marine française. En ce 27 mai 2010, elle s’est amarrée pour la dernière fois à Brest, après avoir vogué sur toutes les mers et tous les océans du monde. Présentation de la grande dame, qui fait partie de l’histoire de notre pays.

Construction et caractéristiques de la Jeanne d’Arc

La Jeanne d’Arc fût construite à l’Arsenal de Brest, de 1959 à 1961. Elle y reçut le nom provisoire de Résolue, avant de prendre son nom définitif de Jeanne d’Arc, le 16 juillet 1964.

La Jeanne d’Arc mesure 181 m de long pour 24 m de large et 52 m de haut. Elle est pourvue de quatre chaudières multitubulaires de type dissymétrique alimentant quatre turbines Rateau-Bretagne et de deux hélices lui permettant d’atteindre une vitesse maximale de 27 noeuds ( soit 50 km/h). Cependant depuis quelques années, le porte-hélicoptères ne fonctionne qu’à demi-régime, avec seulement deux chaudières, d’où une vitesse de croisière réduite de moitié.

La Jeanne d’Arc est dotée d’une autonomie de 90 jours de vivres, et accueille à son bord plus de 670 personnes (équipage, instructeurs et élèves officiers).

Armement de la Jeanne d’Arc

La Jeanne d’Arc est équipée d’un armement impressionnant. C’est avant tout un porte-hélicoptères. A ce titre, elle possède 8 hélicoptères de combat WG 13 Lynx utilisés en temps de guerre, ainsi que 2 hélicoptères Puma, 2 Gazelle, et 2 Alouette III sur lesquels volent les élèves officiers. La Jeanne d’Arc, de par ses dimensions, permet le décollage et l’appontage simultanés de 3 hélicoptères à la fois.

De plus, la Jeanne d’Arc possède :

  • 2 tourelles 100 mm Mle 53, d’une portée de 6 km en cas d’attaque aérienne (à sa construction, le navire était doté de 4 tourelles, mais les 2 tourelles arrière furent démontées en 2000)
  • 4 mitrailleuses Browning 12,7 mm M-2HB
  • 6 missiles mer-mer Exocet MM 38 (installés en 1975)

Missions de la Jeanne d’Arc

La Jeanne d’Arc a une double mission : en temps de guerre, c’est un navire de combat destiné à la lutte anti-aérienne et anti-sous-marine. En temps de paix, c’est un bâtiment-école au profit de l’École d’application des officiers de Marine (EAOM).

Des missions qui ont amené la Jeanne d’Arc a parcourir les mers pour plus de 45 campagnes et 9 tours du monde.

Retraite et festivités autour de la Jeanne d’Arc

Ce jeudi 27 mai 2010, en tout début d’après midi, la Jeanne d’Arc doit effectuer son ultime retour à Brest pour prendre une retraite bien méritée. Pour l’occasion, les quatre chaudières ont été remises en route, permettant au porte-hélicoptères d’atteindre dans la nuit la vitesse record de 30,5 noeuds (soit 56 km/h).

A son arrivée à Brest, la Jeanne d’Arc sera amarrée au quai Malbert, où elle restera quelques jours pour le plus grand bonheur des Brestois, avant d’être définitivement désarmée. En son honneur, quatre jours de festivités (du jeudi 27 mai à dimanche 30 mai 2010) sont organisés par la ville de Brest et la Marine nationale, au sein du “village Jeanne d’Arc”. Au programme : stands, chapiteau géant, défilé aérien (jeudi à 14h30), démonstration d’hélitreuillage, visites gratuites du porte-hélicoptères par les anciens de la Jeanne d’Arc et les écoles (vendredi) et par le grand public (samedi et dimanche de 9h à 16h), soirée-débat (à 20h30 samedi) et feu d’artifice (à 23h samedi, sur la digue sud).

Au total, ce sont 6 000 officiers de la marine (dont certains sont très connus, comme le Prince Albert II de Monaco) et plus de 15 000 marins qui auront embarqué sur ce monstre des mers, pour accomplir plus de 1,8 million de milles nautiques.

Related Articles

Close