Blog

Booster son epargne

Booster son epargne

Economiser, c’est bien. Placer ses économies intelligemment, c’est mieux. Quelques pistes pour épargner efficacement… et sereinement!

On a rarement des milliers d’euros de côté, et si c’était le cas, on ne chercherait pas de petites combines pour gagner quelques malheureux euros ! Mais quand on a ne serait-ce que quelques économies, on a envie de bien les placer, pour en tirer le plus d’intérêt possible.

Le livret d’épargne populaire ou LEP

Premier compte imbattable pour les ménages qui sont peu ou pas imposables : le livret d’épargne populaire (LEP). Créé en 1982 pour aider les ménages à faibles revenus à se constituer une couverture, le LEP est proposé par tous les établissements bancaires, avec un taux d’intérêt légèrement supérieur à celui du livret A. Depuis le 1er août 2009, il est passé à 1.75%, ce qui est faible par rapport à ce qu’il a pu être dans les années précédntes mais reste tout de même largement au-dessus du reste du marché. D’autant que les intérêts ne sont soumis à aucun prélèvement.

On peut déposer jusqu’à 7 700 euros sur un LEP, et les intérêts peuvent s’y cumuler indéfiniment.

Le plan épargne logement ou PEL

Un des meilleurs placements en vigueur reste le PEL (Plan épargne logement). Inconvénient majeur : l’argent déposé est bloqué pour une durée comprise entre 4 et 10 ans. Avantage incontestable : en plus des intérêts, ceux qui sollicitent un prêt à la clôture de leur PEL obtiennent en plus une prime d’état qui peut monter jusqu’à 1 500 euros. Un placement sûr et rentable qui mérite d’être étudié… et surtout conservé pour ceux qui en ont déjà un.

Assurance-vie : le placement préféré des Français

L’assurance vie est un autre placement (le préféré des Français, d’ailleurs, si l’on en croit les sondages…), sur lequel l’argent est également bloqué pour une durée déterminée. Mais au bout de cette durée, contrairement au PEL, on peut effectuer des retraits sans pénalité. Avantage non négligeable : la plupart des établissements bancaires proposent des chèques bienvenus, avec une certaine somme offerte (généralement autour de 50 euros) pour les nouveaux clients.

Les taux d’intérêt sont généralement compris entre 3 et 6%, ce qui assure une bonne rentabilité. Ces placements sont soumis aux prélèvements sociaux.

Ne sous-estimez pas l’intérêt des banques en ligne. Elles proposent souvent des taux d’intérêt attractifs (autour de 3.5 % quand le livret A est à 1.25) et offrent elles aussi des primes de bienvenue à leurs nouveaux clients. Un exemple : ING direct offre régulièrement entre 20 et 50 euros pour toute ouverture, selon les inscriptions, et propose souvent 1 à 2% d’intérêt supplémentaires.

Des offres à ne pas négliger par les temps qui courent…

Atention cependant, les taux indiqués sont bruts. Il faut donc penser à en déduire le prélèvement forfaitaire libératoire pour connaître ce que cela va vraiment rapporter.

En combinant ces différents comptes, qui présentent chacun une part d’avantages et d’inconvénients, on peut facilement arriver à booster un peu cette épargne qui a tendance à dormir sur un livret A plus vraiment intéressant. Rien de comparable avec ce qu’offrirait la bourse, évidemment, mais là, au moins, tout est sans risque (dans la mesure où on considère que les banques peuvent nous garantir le risque zéro, bien entendu!!)

Related Articles

Close