Blog

Au cur du Maroc et aux portes de lAtlas Azrou la verte

Au cur du Maroc et aux portes de lAtlas Azrou la verte

Perchée à 1 200 m, Azrou, dont le nom signifie “rocher”, est une cité berbère accueillante au carrefour de l’Atlas et des plaines remontant vers Meknès.

C’est une ville caméléon bordée d’une forêt de chênes verts, de frênes, de pins d’Alep et de cèdre… et de montagnes ! Verte en été, blanche en hiver, Azrou sort des standards marocains !

Ses toitures en tuiles rouges – dont les cheminées sont souvent coiffées de nids de cigognes – et l’omniprésence du bois dans la ville en font une ville à part dans le Maroc, une petite cité tranquille à l’allure presque européenne, où l’on aime mettre en valeur l’artisanat (tissage et travail du bois de cèdre) et la nature environnante.

Azrou est célèbre aussi pour avoir abrité le premier lycée berbère au début du XXe siècle…

Visiter Azrou

La ville n’est pas grande, aussi on aura plaisir à se perdre dans les ruelles en discutant avec les propriétaires des petites échoppes.

Le grand souk du mardi profère une animation exceptionnelle à la ville : les gens viennent des montagnes voisines pour vendre leurs produits et acheter ce qui leur faudra pour la semaine : marché aux volailles, marché aux fruits, aux légumes, produits laitiers, céréales… On s’y perdrait !

Pour faire connaissance avec Azrou, le mieux est d’engager la conversation avec ses habitants qui vous raconteront l’histoire de cette cité berbère…

Aux environs d’Azrou

La ville est le point de départ des randonnées dans la région. On peut partir pour la journée, mais aussi en trekking dans l’Atlas ou dans la région des lacs qui sont nombreux au sommet des volcans endormis.

Les marcheurs pourront ainsi découvrir :

  • les cascades de Kharzouza ;
  • le belvédère d’Ito où l’on domine toute la vallée avec l’Atlas en arrière fond ;
  • le cèdre Gouraud, autrefois le plus haut, et d’un diamètre de 7 mètres. Aujourd’hui, on fait la balade pour voir les magots, ces singes macaques de Barbarie qui peuplent la région et restent une curiosité ;
  • les sources de l’Oum-er-Rbia où l’on trouvera la fraîcheur les soirs d’été ;
  • tous les lacs environnants (Anoua, Wewin ou Thegheleouine).

Se rendre et dormir à Azrou

Une gare routière dessert Azrou, avec des liaisons journalières pour Fès, Marrakech, Ifrane, Khenifra, mais on trouvera aussi de nombreux taxis prêts à vous emmener à l’autre bout du pays si vous le souhaitez !

Les trajets peuvent parfois paraître longs à cause de la chaleur en été, mais les paysages que l’on traverse vous feraient oublier les 50 °C souvent atteints !

Question hébergement, la ville a bien compris qu’elle attirait les touristes en mal de nature et de calme ! On trouve donc des hôtels sans problème, mais aussi une auberge de jeunesse et un camping (à quelques kilomètres de la ville en allant vers Khénifra).

Liens utiles

De magnifiques photos de la ville : ici !

Le site de la ville avec des informations de tourisme intéressantes : ici !

CONT9

Related Articles

Close