Blog

Angkor capitale du royaume khmer Cambodge

Angkor capitale du royaume khmer Cambodge

Classé sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, le site d’Angkor, au Cambodge, est le principal témoin de l’architecture et de l’art khmers.

Lors d’un séjour au Cambodge, les passionnés d’histoire et d’archéologie ne devront manquer sous aucun prétexte la visite du site d’Angkor, situé à proximité de l’actuelle ville de Siem Reap, dans le nord-ouest du pays.

Entre trois jours et une semaine sont nécessaires pour explorer la totalité de ce vaste complexe, bien que la majorité des touristes n’y consacrent qu’un jour ou deux. Des pass de différentes durées sont en vente à l’entrée du site. Les bénéfices sont consacrés au financement des travaux de conservation des monuments.

La redécouverte de l’ancienne cité khmère d’Angkor

Après l’abandon de la ville par les rois khmers au XVe siècle, le temple d’Angkor Vat a conservé une grande renommée dans le territoire khmer et, au-delà de ses frontières, dans tout le sud-est asiatique. Il est resté un lieu de pèlerinage prestigieux pour tout l’Extrême-Orient.

Les premiers Occidentaux à avoir visité les ruines de la cité khmère, au XVIe siècle, furent des Espagnols et des Portugais. Puis, au XIXe siècle, ce furent les missionnaires français, partis évangéliser la Thaïlande, qui s’y rendirent.

Les archéologues, en premier lieu français, commencèrent à s’intéresser à ces ruines au début du XXe siècle. Les premiers travaux qui furent réalisés sur place se heurtèrent à l’hostilité de la jungle qui avait englouti les vestiges des splendeurs de la civilisation khmère.

Les reliefs des temples d’Angkor

L’art khmer s’inspira, à l’origine, de modèles indiens, qui furent réinterprétés pour créer des réalisations tout à fait originales. Les reliefs gravés dans beaucoup de monuments de l’ancienne capitale fournissent de nombreuses informations sur la religion, les croyances et les activités de la vie quotidienne à l’époque où Angkor était la capitale d’un puissant royaume.

Ils représentent, par exemple, des maisons sur pilotis, qui ne devaient pas être très différentes de celles que l’on peut encore voir aujourd’hui dans la campagne cambodgienne. La majorité de la population était paysanne et se consacrait donc aux activités des champs et à l’élevage, mais aussi aux corvées qui leur étaient imposées par le pouvoir. La pêche était également pratiquée, ainsi que la cueillette des baies en forêt.

Des scènes de loisirs telles que les combats de coqs ou la bonne aventure sont représentés sur les murs du Bayon, l’un des temples les plus célèbres d’Angkor.

La religion hindouiste occupait une place importante dans la vie du peuple khmer, qui était aussi très superstitieux. Des scènes mythologiques décorant les temples, notamment Angkor Vat, apportent quelques éclairages sur leurs croyances. Les cérémonies étaient accompagnées de danseuses, de musiciennes et de chanteuses.

Se déplacer à Angkor

Selon le temps que vous pouvez consacrer à la découverte d’Angkor, vous pourrez traverser le parc archéologique en car, en voiture, en mobylette, en vélo ou à pied. Quel que soit le moyen de transport que vous choisirez, vous pourrez louer votre véhicule à Siem Reap.

Comment s’y rendre ?

Siem Reap possède un aéroport. L’avion est donc le moyen le plus rapide de rallier le site. C’est d’ailleurs l’option la plus souvent proposée par les agences de voyages. Cependant, si vous préférez prendre votre temps, vous pourrez aussi vous rendre à Angkor par voie terrestre, en taxi par exemple.

Related Articles

Close