Blog

A la decouverte du cirque de Mafate Le cirque le plus sauvage de lile de la Reunion

A la decouverte du cirque de Mafate Le cirque le plus sauvage de lile de la Reunion

Le cirque de Mafate a la particularité d’être coupé du monde. Aucune route n’y mène et découvrir ses paysages fascinants se mérite.

Malgré sa superficie de 95 kilomètres carrés, aucune route ne mène à Mafate et c’est à pied, sur de petits sentiers de montagne, que l’on découvre les îlets de ce cirque aux paysages sauvages et changeants.

Un cirque d’exception

Mafate est peuplé d’environ 700 mafatais, vivant dans des conditions assez simples. Ce sont des gens chaleureux et hospitaliers qui prennent toujours le temps de discuter avec les randonneurs.

A Mafate, les montagnes sont omniprésentes, le cirque est dominé par de hauts remparts et cinq sommets de plus de 2000 mètres. Partout la nature laisse découvrir aux randonneurs des paysages à couper le souffle: des ravines, rivières, forêts aux allures changeantes à chaque détour de sentier.

De temps en temps, isolé à la pointe d’un plateau ou au creux d’une vallée, on découvre un petit groupement d’habitations créoles, un îlet !

L’histoire du cirque de Mafate


L’histoire de ce cirque tire ses origines de l’esclavagisme. Mafate, sorcier au nom redoutable, «celui qui tue» en malgache, était le chef d’une petite communauté d’esclaves en fuite. Les hauts remparts et l’étendue du cirque permettait aux fuyards de ne pas être retrouvés.

Après l’abolition de l’esclavage, des colons blancs s’installent également dans le cirque et créent de petits villages, les îlets. Le premier créé fut Aurère. Avant la fin du XIXe siècle, deux cent familles se sont installées et ont créé les îlets de Roche-Plate, Marla et la Nouvelle.

Aujourd’hui, Mafate est la destination privilégiée des randonneurs. On peut facilement y passer plusieurs jours et y trouver des randonnées faciles comme très difficiles.

A la découverte de Mafate


S’il y a bien un endroit à la Réunion où la notion du temps n’est pas la même que sur le reste de l’île, c’est bien à Mafate. Son paysage incroyable impressionne avec ses remparts abrupts, ses enchaînements de pitons, de crêtes, de plateaux et de plaines, mais ce qui marque à Mafate c’est la quiétude du site. La nature est maîtresse et le cirque se modèle en fonction des conditions climatiques.

Pour découvrir Mafate, il faut choisir un itinéraire de randonnée en fonction du temps dont vous disposez et de l’endroit d’où vous partez. Il peut être intéressant de visiter trois ou quatre îlets. Par exemple, si vous partez de Salazie : La Nouvelle, Grand-Place, Îlet à Bourse.

Randonner sur une journée est possible mais il est agréable de pouvoir passer une nuit en gîte et s’imprégner de la vie mafataise en soirée. De très bons Topoguides de randonnée existent et l’office de tourisme de la Réunion se fera un plaisir de vous réserver un gîte et de vous indiquer les sentiers de randonnée à suivre pour vous y rendre.

Plus d’informations sur : www.reunion.fr

Related Articles

Close