Blog

Visiter Paris avec les Greeters des guides benevoles

Visiter Paris avec les Greeters des guides benevoles

Le concept des “greeters”, né à New York, met en contact touristes et habitants qui servent de guides pour découvrir les villes et leurs bonnes adresses.

Visiter une ville telle que la connaissent ses habitants. C’est possible grâce aux “greeters”, de nouveaux types de guides. Ils sont bénévoles, non -professionnels, passionnés par leur ville, leur quartier, leurs lieux habituels de sortie. Membres d’une association qui met en contact ces citadins amoureux de l’échange et souhaitant partager leur quotidien avec des touristes potentiels, ils proposent des visites ciblées de leur ville, en fonction des centres d’intérêt de leurs interlocuteurs.

Le visiteur, seul ou en famille, bénéficie d’une immersion complète dans la ville dans laquelle il séjourne, en découvre le quotidien, les meilleures promenades, les lieux de sortie qui ne figurent pas forcément dans les guides.

Le concept des “greeters” ou “hôtes” en anglais

Le concept nous vient des Etats-Unis, où la première organisation du genre Big Apple Greeter naît en 1992. La fondatrice de ce premier réseau a pour objectif de rendre New-York plus accessible aux touristes que la ville effraie et qui se sentent un peu perdus entre leurs plans, leurs guides touristiques et l’absence de contact avec la population.

Sur la base du bénévolat, du sens de l’accueil, de l’hospitalité et de la connaissance de la ville, elle met en contact les futurs visiteurs avec des personnes disponibles, en fonction de leurs centres d’intérêt communs. Une réelle préparation est effectuée en amont entre le “greeter” et son “touriste”: le contact est déjà établi avant la visite, et de multiples aspects et types de balades sont proposés: balades à vélo, monuments d’un quartier spécifique, cafés et bars… tout est laissé à l’imagination des utilisateurs.

Loin des clichés touristiques, ils abordent les facettes de la ville telles qu’elles sont vécues au quotidien par ceux qui y vivent: où ils sortent, où ils font leur marché, où ils prennent leur café, quels sont les commerces qu’ils fréquentent avec plaisir, leurs lieux de promenades, de loisirs…les secrets de leur quartier.

Petit à petit, le concept essaime un peu partout dans le monde. Le “Global greeter network” rassemble toutes les associations impliquées, et le réseau permet aux Greeters d’échanger leurs expériences.

A Paris et dans les autres villes de France

Paris Greeter a été mis en place par l’association Parisien d’un jour, Parisien toujours. Le “Paris greeter” doit aimer les rencontres et surtout, avoir la démarche de faire découvrir son environnement. Il, ou elle, doit parler au minimum français et anglais, et s’engage auprès de l’association pour au moins 6 balades par an. Il reçoit une formation préalable.

Nantes, Marseille, Lyon… ont rejoint le réseau, et des départements s’y mettent aussi: le Pas-de-Calais a développé son réseau pour faire découvrir la région hors des sentiers battus.

Greeters, mode d’emploi

Il est impératif de réserver sa promenade (pour un maximum de 6 personnes) une à deux semaines avant la date d’arrivée à Paris, sur le site de l’association concernée. La balade s’effectue à pied ou par les transports en commun – dont le visiteur supporte le coût, le cas échéant, pour lui-même et pour son guide, la visite étant absolument gratuite.

Ambiance fluviale, cuisine renommée, quartiers atypiques, brocantes et marchés aux fleurs, musées méconnus, meilleurs bars du coin, petits paradis des randonneurs… les greeters vous offrent tout cela sur un plateau, la convivialité en plus.

Et pour ceux qui souhaitent s’aventurer hors des frontières, ils trouveront leur “guide” bénévole dans les villes suivantes: Kent et Brighton en Grande-Bretagne, Chicago, New-York et Houston pour les Etats-Unis, Buenos-Aires, et même à Adelaïde et Melbourne, en Australie…

A découvrir : Visiter Paris en s’amusant, les meilleures sorties en famille

Related Articles

Close