Blog

SaintValentin aphrodisiaques et philtres Comment reussir sa grande nuit damour

SaintValentin aphrodisiaques et philtres Comment reussir sa grande nuit damour

Aliments naturels susceptibles d’augmenter la virilité du mâle, procédés alchimiques et magiques pour posséder sa belle, le plus sûr moyen est l’amour…

Un aphrodisiaque est une substance naturelle d’origine végétale ou animale ou une alchimie utilisée afin de stimuler le désir sexuel. Le terme « aphrodisiaque » vient d’Aphrodite, la déesse de l’amour dans la mythologie grecque, et semble apparaître pour la première fois au dix-huitième siècle.

Des recettes pour changer un homme…

La plupart des ces ingrédients connaissent des vertus aphrodisiaques qui peuvent être incorporées dans de nombreux plats. Les experts citent le gingembre, la galaga, le ginseng, le clou de girofle, la noix de muscade, la coriandre, le safran et le wasabi. En cuisine, coupez sous forme de petits cubes ginseng, galaga et gingembre et faire revenir pendant une minute puis ajouter le reste du plat.

Ou mettez des clous de girofle à ajouter tel quel dans un peu de vin chaud.

Pour la coriandre, ne prendre que les feuilles, les hacher un petit peu et les ajouter au plat. La noix de muscade, la réduire en poudre et ajouter en petite quantité. Attention aux doses excessives, l’on croit pousser la stimulation, mais c’est l’estomac qui trinque. Cuire des pommes de terre avec une sauce au wasabi est bon à condition de ne pas en mettre trop pour éviter que des douleurs à l’estomac ne surviennent.

Des aliments sains pour s’assurer une forte virilité…

D’autres préfèrent à ces herbes et condiments les huîtres, riches en zinc, qui favorisent la production de sperme et stimulent la testostérone. L’huître est également riche en vitamine C, vitamine de l’effort, et en iode qui stimule la production d’hormones thyroïdiennes, qui augmentent l’appétit sexuel.

Comme légume, ils aiment l’asperge, très riche en stéroïdes, qui augmente la production de testostérone. Déjà au moyen-âge, on la consommait en préparation aux rendez-vous galants. Puis vient le chocolat noir : les Aztèques l’utilisaient déjà comme aphrodisiaque. La caféine qu’il contient contribue à stimuler la circulation sanguine. Suit l’ail, mais nombreux sont ceux qui évitent cette plante pour les désagréments odorants qu’elle occasionne à l’haleine. On lui préfère alors la verveine, plante dédiée à Vénus et réputée pour agir sur la virilité et la production de sperme.

Des philtres d’amour testés et vérifiés…

Les idées, des plus facétieuses aux plus alchimiques, ne manquaient pas non plus au Moyen Âge pour apporter aux hommes la virilité nécessaire, pour réussir la fête de l’amour. Dans le Massif Central, on conseillait de fabriquer une pomme d’amour :

« Il faut cueillir un vendredi, avant le lever du Soleil, la plus belle pomme d’un verger. Prendre deux papiers : sur le premier, inscrire avec son sang son nom et son prénom, à la ligne suivante le nom et le prénom de la personne dont on veut être aimé. Tirer trois de ses cheveux, trois des siens pour lier le petit billet ; sur le second, écrire « scheva ». Puis, fendre la pomme, ôter les pépins, mettre les billets et relier les deux moitiés de pomme avec deux brochettes de myrte (symbole d’éternité). Faire sécher au four doucement pour que la pomme devienne dure, après quoi l’envelopper dans des feuilles de laurier et, sans qu’elle s’en aperçoive, la mettre sous le chevet du lit de la personne ».

Moyen magique pour gagner les faveurs d’une femme…

Le Petit Albert était un livre de sorcellerie que l’on utilisait dans les campagnes autrefois.

Pour se faire aimer d’une personne précise, il donnait aux jeunes gens les conseils suivants :

« Vivez chastement, au moins pendant cinq ou six jours, et le septième, qui sera le vendredi, si l’on peut ; mangez et buvez des aliments de nature chaude, qui vous excitent à l’amour, et quand vous vous sentirez dans cet état, tâchez d’avoir une conversation familière avec la femme convoitée et faites en sorte qu’elle vous regarde fixement ; car les rayons visuels, se rencontrant mutuellement, seront de si puissants véhicules de l’amour, qu’ils pénétreront jusqu’au cœur, et la plus grande fierté et la plus grande insensibilité ne pourront leur résister. Il est assez difficile de convaincre une jeune fille qui a de la pudeur de regarder fixement un jeune homme durant quelque espace de temps, mais on pourra l’inciter en lui disant, en badinant, qu’on a appris un secret à deviner par les yeux, si l’on doit être bientôt mariée, ou si l’on vivra longtemps, si l’on sera heureuse dans son mariage, ou quelque chose de semblable qui flatte la curiosité de la personne, et qui la fasse résoudre à regarder fixement ».

Finalement, le meilleur moyen de réussir sa Saint-Valentin demeure d’aimer…

Related Articles

Close