Blog

Pourquoi adopter un animal dans un refuge ou une association

Pourquoi adopter un animal dans un refuge ou une association

Éviter l’achat en animalerie et opter pour l’adoption dans une association de protection, c’est contribuer au bien-être de milliers d’animaux.

En France, le nombre d’abandons de chats et de chiens est estimé à 60 000 par an, un chiffre encore trop élevé en dépit des campagnes faites pour la protection et le droit des animaux. À ce nombre, il faut ajouter celui des NACs très à la mode ces dernières années, mais dont les abandons ne cessent d’augmenter pour des arguments souvent peu convaincants. Il ne faut pas oublier qu’une partie des abandons se fait dans la nature, avec aucune chance de survie pour les petits animaux livrés à eux-mêmes dans un univers hostile et inconnu.

Adopter dans une association de protection, c’est offrir une belle vie à un animal qui a subi de nombreuses souffrances. Peu importe son âge, son apparence ou qu’il ne soit pas racé, l’animal est un être vivant comme un autre qui a des droits, dont le plus important est celui d’être heureux et en bonne santé. Contrairement à une idée répandue, un animal issu d’un refuge n’est pas moins sociable qu’un autre. Adoptez sans discrimination dans des refuges !

L’association F.R.E.E.

F.R.E.E (comme Furets, Rongeurs, Etc., Etc.) est une association qui a pour vocation de protéger les Nouveaux Animaux de Compagnie (N.A.C.) et plus particulièrement les furets, les rongeurs et les lapins. Elle accueille des animaux abandonnés, maltraités ou trouvés.

En attendant de leur trouver une gentille famille, ces animaux sont suivis par des vétérinaires pour les stérilisations, vaccins ou autres maladies. Les animaux asociaux ont un suivi particulier afin de leur permettre de vivre à nouveau parmi les hommes. Certains restent malheureusement au refuge car ils ne sont pas adoptables : c’est le cas des animaux gravement malades, de ceux qui ont subi un important traumatisme et des vieillards.

Pour aider à couvrir les frais engagés pour tous ces animaux, l’association a mis en place un système de parrainage et en cas d’adoption, le nouveau maître participe aux frais occasionnés.

L’association Rêves de Toits

Cette association date de 2006 et a pour but de recueillir les animaux toutes catégories (chiens, chats, rongeurs, furets, lapins ou oiseaux). Les animaux sont confiés temporairement à des familles d’accueil qui prennent en charge ces derniers en attendant de leur trouver un bon maître.

Rêves de Toits essaie également de lutter contre les abandons et de combattre la cruauté envers les animaux et a pour vocation d’éviter l’euthanasie quand elle n’est pas vraiment nécessaire. Des animaux sont souvent sacrifiés sous prétexte qu’ils sont âgés ou alors lorsque les refuges sont surpeuplés ou bien encore quand le délai dans les fourrières est écoulé.

L’association couvre actuellement 5 régions en France : L’Île-de-France, la Champagne-Ardenne, le Nord-Pas-de-Calais, la Bourgogne et le Languedoc-Roussillon.

Les associations de l’est de la France

  • Le Terrier est une association qui recueille et soigne les rongeurs et lagomorphes le temps de leur trouver une famille. La plupart des NACs sont logés chez des familles d’accueil qui apportent leur contribution par une adhésion et une modeste cotisation annuelle. L’adoption des petites boules de poils est gratuite, le futur adoptant s’engage par écrit à prendre soin de l’animal et à ne pas le faire reproduire. Le Terrier se situe à Ochey, en Meurthe-et-Moselle, près de Toul.
  • La SPA de Saverne est un petit refuge indépendant qui se situe en Alsace et qui vit grâce aux dons de particuliers. Les villes et villages ayant signé une convention avec le refuge cotisent également. Comme les autres SPA, elle recueille les animaux abandonnés de toutes catégories. Pour aider ce refuge, il est possible de devenir adhérent, parrain ou d’être famille d’accueil. Les dons peuvent être matériels (cage, litière, nourriture). L’adoption se fait après le versement d’une somme qui varie en fonction de l’animal choisi.

Liste de petites associations

  • Rongeurs en détresse se concentre sur les rongeurs comme son nom l’indique.
  • Adopt’chons n’est pas un refuge, mais l’affaire d’une personne indépendante située en Normandie qui recueille les cochons d’Inde abandonnés ou en détresse et les prend en famille d’accueil en attendant de leur trouver un maître. Gérant seule les animaux, une participation de 25 euros est demandée pour l’adoption.
  • Le coeur sur la patte est une petite structure en Moselle qui recueille tous les animaux qui sont placés dans des familles d’accueil.

Pour toutes ces associations, il est possible d’organiser un covoiturage pour transporter les animaux et leur permettre de rejoindre leur nouveau maître. La localisation d’un refuge n’est donc pas un frein à l’adoption de l’une de ces nombreuses boules de poils. En vous tournant vers ce style de refuges, vous ne favorisez plus le commerce de vente d’animaux en animaleries, dont les conditions sont souvent effroyables. Il suffit d’aller faire un tour ici pour prendre conscience de cette dure réalité.

Related Articles

Close