Blog

Ligue des Champions les tops et flops des huitiemes de finale

Ligue des Champions les tops et flops des huitiemes de finale

Entre surprises et confirmations, les huitièmes de finale de la Ligue des Champions ont offert le spectacle attendu. Résumé.

Des buts, de l’émotion, qu’attend-on de plus du football? La Ligue des Champions version 2011 tient ses promesses, avec un lot de surprises rafraîchissantes. Mais ce ne sont pas les Français qui en ont profité…

Les clubs français passent à la trappe

L’édition 2011 est bien plus terne que la précédente pour les clubs français. Marseille a chuté face au réalisme mancunien (1-2 au cumulé), tandis que les Lyonnais, demi-finalistes l’an passé, ont été sévérement battus au Santiago Bernabeu par le Real, sur le score de 3-0 (1-4 au total). Pourtant les hommes de Claude Puel avaient, l’année dernière, déjoué les pronostics en battant ces même Madrilènes. Signe de déclin du football français ou pas, cette Ligue des Champions version 2011 est à oublier au plus vite. Nos amis italiens, pourtant plus expérimentés, ont également connu la désillusion, avec l’élimination prématurée du Milan AC et de la Roma. Les clubs latins n’ont décidément pas la cote cette année.

Ils étonnent

Parmi les clubs qui ont surpris, on peut citer trois équipes annoncées perdantes sur le papier: Schalke 04, Tottenham et le Shakhtar Donetsk. Les Allemands ont su faire parler la poudre lors de leur opposition face aux Espagnols du FC Valence, et sont sortis vainqueurs de ce merveilleux cocktail offensif (1-1 à l’aller, 3-1 au retour). À l’inverse, la rencontre entre Tottenham et le Milan AC fut des plus défensives. Un seul petit but sur les deux matchs, l’oeuvre de Peter Crouch, et à San Siro s’il vous plaît. La plus grande surprise vient d’Ukraine et du Shakhtar Donetsk, qui a ridiculisé la Roma. Déjà vainqueur à l’aller au Stadio Olimpico (2-3), la formation aux forts accents brésiliens a fait dansé la samba aux Giallorossilors du match retour, remporté facilement 3 buts à 0.

L’Inter de Milan remporte la palme de la plus belle remontée, en réalisant l’exploit d’éliminer le Bayern Munich dans un remake de la finale 2010. Après avoir perdu 1-0 à domicile, les tenants du titres italiens ont renversé la tendance à l’extérieur, s’imposant 3 buts à 2.

Ils confirment

Mal partis suite à une défaite lors du match aller (1-2), le FC Barcelone a finalement disposé des Gunners d’Arsenal (3-1 au Camp Nou). Messi et ses partenaires pourront donc continuer à gambader tranquillement sur les pelouses européennes. Même constat pour le Real ou Manchester, il faudra une nouvelle fois compter sur les grosse écuries. Chelsea paraît cette année plus fébrile, mais a réussi à se sortir du piège tendu par le FC Copenhague (victoire 2-0 au cumulé).

Les meilleurs sont donc présents, ils se retrouveront dès vendredi pour le tirage au sort des quarts de finale, qui aura lieu à 12 heures au siège de l’UEFA, à Nyon. Pour toujours plus de spectacle.

Related Articles

Close