Blog

La souris rayee africaine un nouvel animal de compagnie

La souris rayee africaine un nouvel animal de compagnie

La souris rayée africaine fait partie de ces nouveaux petits rongeurs qui commencent à entrer dans nos foyers comme animaux de compagnie.

Même si cette petite boule de poils rayée commence à intégrer nos foyers, c’est loin d’être un animal sociable. Elle est craintive et peut faire de grands bonds de 60 centimètres quand elle est apeurée. C’est en outre un rongeur très rapide et agile, capable d’échapper à notre vigilance et de se sauver de sa cage une fois qu’on lui ouvre la porte. En revanche, elle ne mord pas et reste assez facilement dans nos mains dès qu’elle se sent apaisée. Ce contact demande de la patience et beaucoup de temps avant de parvenir à gagner sa confiance.

Les différentes espèces de souris rayées

Les souris rayées sont représentées par une dizaine d’espèces qui ont toutes leur origine en Afrique et font partie de l’Ancien Monde. Elles se caractérisent pour la plupart par des rayures régulières qui partent de l’arrière des oreilles pour aller jusqu’à la base de la queue, ce qui explique leur nom de souris rayée !

Parmi ces différentes espèces, les lemniscomys barbarus sont celles que l’on trouve désormais parmi les nouveaux animaux de compagnie. On les rencontre en captivité sous deux couleurs dont la plus commune est la souris rayée agouti qui représente la couleur de l’espèce sauvage, c’est-à-dire de teinte brune avec la pointe du poil noire. Ses rayures se caractérisent par une alternance de bandes brun foncé et de brun très clair. Son ventre est blanc et ses yeux sont noirs. L’autre espèce, beaucoup plus rare, se différencie par son marquage avec des zones blanches sur le corps.

Fiche signalétique de la souris rayée en captivité

Elle mesure de 8 à 16 centimètres de long et sa queue fait de 10 à 15 centimètres. Son poids varie d’une vingtaine à une soixantaine de grammes selon les espèces. Son espérance de vie est de trois à quatre ans.

C’est un animal qui apprécie la vie en petits groupes, mais il faudra veiller à limiter le nombre de mâles afin d’éviter les problèmes de dominance et les bagarres que cela pourrait engendrer. À l’état naturel, on a pu constater qu’elle n’aimait certes pas la solitude, mais que les groupes étaient aussi limités à quelques individus et que les nouveaux arrivants n’étaient pas les bienvenus. Les petits de l’ancienne portée sont d’ailleurs chassés quand la famille s’agrandit.

Son comportement

C’est un rongeur principalement diurne, mais elle est aussi active au crépuscule et la nuit. Elle appréciera une cage spacieuse d’au moins 80 centimètres de long et de 40 centimètres de large munie de branches pour grimper. Dans la nature, elle aime en effet nicher en hauteur et grimper dans les arbres ou sur les grandes tiges des plantes, bien que souvent elle s’approprie le terrier d’une autre espèce.

Sa cage sera aménagée de nombreuses cachettes telles que des petits pots de fleur, des noix de coco attachées en hauteur ou bien encore des nids pour oiseaux. Excellente rongeuse, on évitera tous les accessoires en plastique en privilégiant ceux en bois.

L’alimentation de la souris rayée

Elle se nourrit principalement de végétaux dans la nature, de quelques insectes, de diverses sortes de graines et s’attaque aussi aux cultures humaines. On veillera par conséquent à lui donner une alimentation variée composée de mélanges pour oiseaux domestiques, du millet, des flocons d’avoine, des fruits tels que de la banane ou de la pomme. Se nourrissant de temps à autre de protéines, on pourra lui donner en complément des vers de farine ou des grillons à raison d’une fois par semaine. Cette alimentation sera complétée de foin, mais de peu de verdure fraîche car la souris rayée est encline à la diarrhée.

Il est important de rappeler que la souris rayée ne fait pas partie de ces espèces dites domestiques et qu’elle est considérée comme sauvage. Originaire d’Afrique, elle supporte en outre très mal les différences de température et est sensible aux coups de froid. Il est préférable d’acquérir deux individus en même temps, car la souris rayée n’aime pas la solitude, mais il faudra faire attention à ne pas prendre deux mâles ensemble. L’élevage des souris rayées est bien plus répandu en Allemagne qu’en France.

Related Articles

Close