Blog

La musique et les animaux ou le cri de la bete

La musique et les animaux ou le cri de la bete

Comment les cris des animaux inspirent-ils la musique ? Quels instruments pour les traduire ? Bestiaire phonologique et extraits musicaux. Branchez le son !

S’il est possible de recenser les cris des animaux, il est plus compliqué de leur donner une traduction phonétique littérale. On s’en sort généralement avec une onomatopée. Le chat qui miaule, faisant ainsi « Miaou ! », dira « Miaow ! » en anglais. Et le « Ouaf-ouaf ! » du chien deviendra « Bau-bau ! » en allemand. De quoi en perdre son lapin ! Euh… son latin !

Le cri des animaux

  • L’abeille bourdonne : Bzzz !
  • L’âne braie : Hi-han !
  • Le canard cancane, nasille : Coin-coin !
  • Le cerf brame.
  • Le chat miaule, ronronne, feule : Miaou !
  • Le chien aboie, grogne, gronde : (W)ouaf-(w)ouaf !
  • La chouette (h)ulule : Ouh-ouh !
  • Le cheval hennit.
  • Le coq chante : Cocorico !
  • Le corbeau croasse : Croa !
  • Le dindon glousse.
  • L’éléphant barrit.
  • Le lion rugit : Aahhrr ! (Son cri : lien vidéo via crédit photo.)
  • Le loup hurle : Aouh ! (Son cri : lien vidéo via crédit photo.)
  • Le mouton bêle : Bêêh !
  • Certains oiseaux jabotent.
  • L’ours grogne, gronde. (Lien vidéo via crédit photo.)
  • Le paon criaille, braille : Léon !
  • La pie qui chante : oui, les bonbons !
  • La pie jacasse.
  • La poule caquette : Cot-cot-cot, codet !
  • Le poussin pépie : Piou-piou !
  • Le renard glapit.
  • Le rossignol chante.

En 1939, dans « Le Sceptre d’Ottokar » de la bande dessiné, Tintin, la cantatrice Bianca Castafiore, également surnommée le “Rossignol milanais”, fait son apparition. Hergé s’inspire pour son personnage de la soprano italienne, Renata Tebaldi, rivale de Maria Callas, qui triomphera sur les scènes mondiales jusqu’à la fin des années 1950.

  • Le serpent siffle.
  • Le tigre feule, rauque : Ahrrfff !
  • La vache mugit, beugle : Meuh !

La musique et les animaux

Les animaux ont toujours inspiré les compositeurs de musique, qui en font, la plupart du temps, des pièces de divertissement (Les Contes de ma mère l’oie, Ravel). Dans Le Carnaval des animaux, Saint-Saëns décrit les allures, les voix, cris, mouvements du lion, des kangourous, poules, oiseaux, ânes, etc.

Prokoviev compose un conte musical pour enfants avec Pierre et le loup. Chaque animal est joué par un instrument : pour l’oiseau, l’ami de Pierre, la flûte légère et gazouillante. Le canard malheureux, le hautbois mélancolique. Le chat aux pattes de velours, la douce clarinette. Le grand-père qui bougonne, le basson grondeur. Les chasseurs tirant des coups de fusils, les cymbales et la grosse caisse. Pierre, le héros, est joué par les cordes de l’orchestre, violons, altos, violoncelle et contrebasse. Enfin, on entend le loup qui sort de son bois au son sévère et sombre des trois cors…

Instruments de musique et animaux

Certains animaux ont été les sujets de musiques célèbres. Pour évoquer son animal, chaque compositeur a choisi l’instrument de musique qui lui semblait traduire le son le plus proche. Mais d’autres instruments jouent souvent des variations :

  • Rameau, Le Rappel des oiseaux : clavecin (piano, guitare).
  • Rameau, La Poule : clavecin (piano), qui pique les notes comme le bec de la poule picore. (Lien musique : photo.)
  • Daquin, Le Coucou : clavecin (piano).
  • Schubert, La Truite : quintette pour piano.
  • Rossini, La Pie voleuse, opéra : clarinette.
  • Tchaïkovsky, Le Lac des cygnes. Fokine/Korsakov, Le Coq d’or. Fokine/Stravinsky, L’Oiseau de feu. Ballets : orchestre.

Les Musiciens de Brême

Dans leur conte, les frères Grimm mettent en scène quatre animaux. Un meunier qui trouvait son âne trop vieux le chassa de sa maison. L’âne part à Brême pour devenir musicien. En route, il rencontre un chien, un chat et un coq, chassés eux aussi de leur demeure.

Ensemble, ils décident de former un orchestre. Après une journée de marche, ils découvrent une maison occupée par des voleurs. Bien décidés à manger, ils inventent un stratagème : l’âne se poste devant la fenêtre, le chien monte sur son dos, le chat grimpe à son tour et enfin le coq, au sommet. Effrayant les voleurs qui s’enfuient, ils élisent là leur nouveau domicile. Une statue à leur effigie se dresse aujourd’hui à côté de l’hôtel de ville.

Du cri à la voix, les animaux parlent-ils ?

Moult recherches ont été faites sur des singes, des chimpanzés en particulier, pour essayer de leur apprendre des bribes de langage. Toutes les expériences ont échoué.

Chez le perroquet l’apprentissage d’un langage pourrait sembler productif, dans cette stricte mesure : il mémorise à la fois des mots, des couleurs et des formes. Répondant à la question : « Que vois-tu sur ce plateau ? », le perroquet peut ainsi énoncer une phrase du type : « Je vois… un grrand rrond rrouge ! Kucgrrr !! »

Et vous, quel animal êtes-vous ?!

Peut-être le saurez-vous, en lisant le 3e épisode de la Trilogie des bêtes : Les expressions animales ou on vit comme des bêtes !

. À voir et à écouter aussi : du 3 au 22 août 2010, les Semaines musicales de Quimper, en Bretagne, qui consacrent une partie de leur festival à L’homme, l’animal et la musique” (Lien in photo : «Les Musiciens de Brême. »)

Related Articles

Close