Blog

Grossesse vergetures et cellulite Comment les eviter

Grossesse vergetures et cellulite Comment les eviter

La grossesse s’accompagne souvent de désagréments physiques qui peuvent être une vraie source de complexe. Voici quelques trucs et astuces pour les limiter.

Bien souvent, on entend que les femmes enceintes sont belles, resplendissantes et épanouies. Pourtant, et contrairement aux idées reçues, si on interroge ces femmes, la plupart vont plutôt se plaindre d’un retour de l’acné sur le visage, le décolleté et le dos, de l’apparition de varices, mais surtout de deux phénomènes qui empoisonnent la vie des femmes : les vergetures et la cellulite.

Résultat : la plupart des femmes enceintes se retrouvent démunies face aux changements importants de leur corps, d’autant plus que la grossesse est une période pendant laquelle la plupart des traitements habituels sont interdits.

Voici donc quelques principes de base pour éviter ou au moins limiter au mieux ces deux phénomènes et surtout faciliter leur traitement post-accouchement.

Les vergetures

C’est l’ennemi publique n°1 de la grossesse… La grande majorité des femmes sont touchées sauf certaines, chanceuses, qui y échappent. Pourtant, et cela peut être très injuste, la plupart des femmes enceintes ont aujourd’hui de bons réflexes de prévention, mais qui ne seront pas forcément efficaces à 100%. Il ne faut pas pour autant s’abstenir de traiter sa peau de façon à mettre toutes les chances de son côté pour les éviter ou, au moins, les limiter.

Que faire ?

Il existe sur le marché des centaines de produits visant à prévenir l’apparition des vergetures. Les prix pouvant varier de quelques euros à plusieurs dizaines d’euros. Finalement ce que disent les professionnels de la beauté et les dermatologues, c’est qu’un simple massage quotidien à l’huile d’amande douce suffit pour aider la peau à conserver son élasticité. En réalité, chaque femme doit choisir le produit qu’elle préfère en fonction de ses moyens et surtout du plaisir qu’elle aura à l’appliquer, au delà des promesses qui sont souvent très contestées. Car si tous les produits du marché ne semblent pas être plus efficaces que l’huile d’amande douce, ils ne le sont en tous cas pas moins et c’est la régularité d’utilisation qui finalement est primordiale. Ainsi, pour assurer une utilisation quotidienne voire biquotidienne, il faut avant tout trouver un produit plaisant à appliquer ce qui n’est pas forcément le cas de l’huile d’amande douce. Le mieux est donc d’essayer plusieurs produits avant de faire son choix (dès le début de la grossesse) et, pourquoi pas, de compléter avec un massage avec une huile hydratante une fois par jour.

Malgré tout, les vergetures peuvent arriver quand même et en particulier pendant le dernier trimestre. Dans ce cas, inutile de culpabiliser et se tourmenter en se demandant ce qu’on aurait pu faire mieux, une peau à vergeture reste une peau à vergeture et une bonne prévention va parfois seulement permettre d’en limiter le nombre, la taille et la coloration, ce qui est mieux que rien. C’est un peu fataliste mais il vaut mieux accepter cela dès le début de la grossesse pour éviter une douloureuse déception.

Si les vergetures apparaissent quand même, il faut impérativement continuer à traiter la peau, et cela jusqu’à ce qu’elles deviennent blanches. Il existe des produits à base de vitamine A acide qui peuvent aider à les atténuer mais uniquement après l’allaitement. Avant donc de pouvoir utiliser ce type de produit, il est important de continuer le traitement effectué pendant la grossesse. Sans espérer les éliminer totalement car les vergetures sont des cicatrices indélébiles, prendre soin de sa peau et en particulier favoriser le renouvellement cellulaire et l’hydratation permet quoique puissent dire les médecins d’en améliorer l’aspect général, et c’est bon pour le moral.

La cellulite

Avec ou sans prise de poids importante, la cellulite s’installe souvent chez la femme enceinte.

Une question se pose souvent en début de grossesse: est-il autorisé d’utiliser une crème anticellulite à base de caféine? La réponse dépendra de la personne à qui vous le demandez. Par principe de précaution la plupart des dermatologues et pharmaciens la déconseille. Les fabricants interrogés eux répondent qu’il n’y a aucune contre-indication (on autorise bien les femmes enceintes de boire une tasse de café par jour) mais restent en revanche réservés sur l’efficacité de leur utilisation à cause de l’effet des hormones sur la peau. En résumé: mieux vaut éviter de dépenser de l’argent inutilement. Mais cela veut-il dire qu’il faut laisser l’envahisseur faire sans broncher ? Non. Le massage des zones concernées aide de façon significative à conserver une peau à peu près lisse pour peu qu’il soit effectué tous les jours pendant plusieurs minutes. Le massage va en effet permettre de réactiver la circulation sanguine et désinfiltrer les tissus. Comme pour les vergetures, le produit acheté pour effectuer le massage doit donc être avant tout choisi pour inciter à une utilisation au minimum quotidienne. Il peut s’agir d’une huile (il existe des huiles anti-cellulites sans caféine) ou d’une simple crème hydratante. C’est finalement le massage qui rendra le traitement efficace. La meilleure des solutions est encore d’investir dans un appareil de massage palpé-roulé tels qu’il en existe aujourd’hui beaucoup sur le marché. Efficaces et sans contre-indications (il faut bien entendu ne pas faire de massages sur le ventre !) ils limitent vraiment la cellulite et rendent la lutte beaucoup plus facile après l’accouchement.

Ainsi, même si ces principes ne permettront pas à la femme enceinte de conserver la qualité exacte de sa peau telle qu’elle était avant sa grossesse, ils permettent au moins de limiter les dégâts et de faciliter un retour quasi à la normale. Mais finalement, le plus important, c’est de prendre soin de soi encore plus que d’habitude et d’instaurer de véritables rituels de beauté quotidiens qui de toute façon font du bien au moral.

Related Articles

Close