Blog

Comment reduire les couts du chauffage en hiver Des idees pratiques pour mieux gerer votre consommation energetique

Comment reduire les couts du chauffage en hiver Des idees pratiques pour mieux gerer votre consommation energetique

L’énergie coûte de plus en plus cher. Il est donc important de savoir comment se chauffer mieux tout en dépensant moins.

A l’approche de l’hiver, beaucoup de gens s’attendent à ce que la facture d’électricité s’envole. La raison de cette hausse soudaine réside en grande partie dans le chauffage. En France, où l’énergie électrique est produite à 85% par le nucléaire, on pourrait penser que le prix pourrait être plus bas, mais c’est loin d’être le cas. Il faut donc réduire sa consommation et faire des économies. Et la question qui s’impose est la suivante: que faut-il faire pour réduire ses consommations énergétiques en hiver, tout en se chauffant bien ? Voici quelques pistes pour vous conseiller et vous aider à mieux gérer votre budget chauffage.

L’isolation d’abord

Commençons par le commencement. Pour réduire la facture énergétique, on peut d’abord commencer par diminuer la part de l’électricité gaspillée, et ce en améliorant l’isolation de la maison. Bien entendu, cela passe par le double vitrage au niveau des fenêtres mais aussi par le renforcement de l’isolation pour les murs et pour les toits des maisons.

Pour les fenêtres, il est important de savoir que les performances thermiques d’une fenêtre sont fonction, non seulement de la mise en œuvre du vitrage et sa menuiserie, mais aussi de la qualité de la fenêtre. Sans oublier la fermeture des volets et persiennes. En effet, des fenêtres bien entretenues peuvent réduire les déperditions de chaleur. Le double vitrage, voire triple dans certains cas, est aussi une bonne solution pour empêcher la chaleur de partir. Ceci améliorera considérablement l’efficacité de la température de votre maison durant l’hiver.

Pour ceux qui trouvent cette solution un peu coûteuse, il y a d’autres alternatives pour renforcer l’isolation des fenêtres et des volets. Exemple : en renforçant les joints sur le contour. Faites-le quelques semaines avant l’arrivée effective de l’hiver, n’attendez pas le dernier moment. Ne bouchez surtout pas les bouches d’aération en haut des fenêtres, elles sont nécessaires pour faire circuler l’air.

En ce qui concerne les murs, sachez qu’une partie des pertes thermiques peut provenir des murs. Il est donc important d’y penser et de chercher à bien les isoler. On peut procéder à l’isolation de l’intérieur. Cette solution n’est pas la plus performante même si la pose semble plus facile. Elle doit cependant être réalisée par un professionnel. Par l’extérieur, on peut appliquer une sorte de couverture en mousse qui permet de boucher les fissures des murs. Cette solution est plus efficace. Elle offre un large choix de produits disponibles sur le marché.

Sachez aussi que l’isolation dépendra du matériau qui compose votre mur. Evidemment, on n’isole pas de la même manière un mur à ossatures en bois et un mur en béton. Celui-ci nécessite une isolation appropriée. Là aussi, un expert peut vous orienter dans vos choix.

Pour le plafond, il est également conseillé de mettre en place une isolation épaisse dans les chevrons du plafond. Ceci empêche la chaleur montante des niveaux inférieurs de s’échapper.

Pensez également à arrêter le chauffage dans les parties réellement inutilisées de la maison: sous-sol, vérandas vitrées et débarras. Vous pouvez plutôt les couvrir au sol avec une moquette.

Gestes au quotidien

Il y a aussi des gestes que l’on peut faire facilement pour réduire les coûts du chauffage. Vous pouvez par exemple régler votre thermostat à quelques degrés de moins que d’habitude, la température idéale étant autour de 19 degrés. Optez pour 19 degrés dans les pièces à vivre et pour 16 degrés dans les chambres. C’est meilleur pour la santé, pour le porte-monnaie et pour l’environnement. Sachez aussi que diminuer la température d’un degré, cela représente 7 % de consommation en moins.

En revanche, il est fortement déconseillé de couper le chauffage pendant votre absence. Pourquoi? Tout simplement parce cela risque de faire chuter la température intérieure au niveau de celle à l’extérieur et cela nécessitera donc plus d’énergie pour réchauffer la maison à votre retour. Pensez plutôt à garder la température autour de dix degrés pendant votre absence. Vous pouvez aussi adopter un thermostat programmable pour mieux régler votre chauffage en fonction de vos absences.

Dans un autre registre, il est aussi déconseillé de faire marcher les ventilateurs de cuisine car ils peuvent aspirer toute la chaleur de la maison. Vous pouvez plutôt ouvrir les fenêtres et aérer naturellement de temps en temps (deux fois par jour minimum).

Côté chauffe-eau, vous pouvez réduire l’énergie consommée en évitant les bains, en réduisant le temps de la douche et en utilisant l’eau froide pour le lavage du linge. Assurez-vous également que la chaudière fonctionne correctement, en l’inspectant une fois par an. Certaines personnes dépensent beaucoup d’argent pour leur chauffage parce que leurs chaudières sont trop vieilles ou trop grandes pour leur maison. Adaptez donc le volume de votre chaudière selon les besoins de votre foyer. D’autant plus que, de nos jours, il existe des chaudières très efficaces de point de vue énergétique, ce qui ce qui vous permettra d’économiser davantage, en amortissant le coût de la machine.

Voir aussi le guide de l’isolation et du chauffage économique et durable.

Related Articles

Close