Blog

Ce quil faut savoir avant votre voyage en Inde Votre arrivee dans le souscontinent indien

Ce quil faut savoir avant votre voyage en Inde Votre arrivee dans le souscontinent indien

Le choc culturel avec l’Inde surgit dès la descente d’avion. Avec quelques précautions et conseils, commencez sous de bons auspices votre voyage.

Cet article fait suivre au premier volet publié sous le titre “Bien préparer son voyage en Inde” dans lequel nous abordions les préparatifs avant le départ.

Cette fois vous y êtes, après quelques heures de vol… Votre arrivée sur le territoire indien sera votre prochaine étape.

A l’aéroport

Première leçon de patience… Le contrôle des visas peut prendre plusieurs heures, surtout si vous arrivez à une heure très tardive ou au petit matin. C’est un premier test d’aptitude pour vous : deux employés derrière leur guichet, pour plus de 400 voyageurs ! Voilà pourquoi il vaut mieux n’avoir pas enregistré de bagages en soute, pour éviter la deuxième longue attente pour récupérer votre valise. N’espérez pas arriver à votre hôtel en moins de 4 heures après l’atterrissage.

Changer de l’argent

Il y a des bureaux de change dans tous les aéroports, qui pratiquent les taux officiels (qui doivent être affichés sur un tableau). Ne changez pas trop d’argent à la fois. Les euros sont acceptés partout en Inde.

Prendre un taxi

Utilisez un “prepaid taxi”, dans l’aéroport. Vous payez la course à l’agence, et vous présentez votre ticket aux chauffeurs de taxis qui attendent dehors. Attention : ne vous laissez pas alpaguer par un soi-disant chauffeur de taxi, qui vous emmènera dans une voiture de fortune en vous disant qu’il est un employé de l’agence. Choisissez un taxi officiel, vert et jaune, qui attend sagement devant la sortie de l’aéroport.

La chaleur : adoptez les bonnes habitudes

Dans tous les hôtels et chez les habitants, il y a des ventilateurs au plafond, à condition qu’il n’y ait pas une panne d’électricité, ce qui est fréquent chaque jour. Le coton est souvent un tissu trop chaud et trop collant dans la moiteur indienne. Certains synthétiques ont une action rafraîchissante au contact d’une légère brise, et on l’avantage de sécher très vite aussi. Un “truc” pour vous reposer dans votre chambre : recouvrez-vous d’une serviette de toilette mouillée, et allongez-vous sous le ventilateur.

L’hébergement

Dans les villes indiennes, les hôtels sont légion. Il faut savoir que même les hôtels assez présentables ne sont pas à l’image de nos établissements occidentaux. Il y toujours ce côté un peu “négligé”, auquel vous devrez très vite vous habituer, si vous voulez devenir de vrais “Indiens”. Ce n’est pas vraiment de la saleté, c’est simplement que l’Inde n’est pas un pays aseptisé. En règle générale, les hôtels même bas de gamme sont propres, les draps propres, et possèdent une douche (froide en été, chaude en hiver). Les plus craintifs pourront utiliser leur propre drap : plutôt que d’emmener un drap encombrant, achetez sur place un tissu léger, comme celui que les hommes enroulent à leur taille. Dans les petites villes ou villages, optez pour la “guest house”, chez l’habitant. C’est le meilleur moyen de voir l’Inde de l’intérieur et de partager le quotidien d’une famille.

Votre premier repas

Quelques mois avant votre départ, entraînez-vous à manger des plats épicés, et allez dans les restaurants indiens, histoire d’habituer votre palais aux saveurs indiennes.

La majorité des Indiens sont végétariens (même le Mac Do est végétarien !!), vous trouverez essentiellement du riz, du dal (lentilles), des légumes. N’hésitez pas à manger “dans la rue”, à tous ces petits étals ambulants. Les fruits en Inde sont une merveille, alors mangez des mangues, des pastèques, des bananes, tous ces fruits protégés par leur peau épaisse.Si vous êtes accro à la viande, alors vous pouvez demander dans la rue où se trouve le restaurant “non veg” le plus proche, ou aller dans les quartiers musulmans des villes où vous trouverez mouton, poulet…

On trouve dans les endroits touristiques aussi des “dhabas” (petits restos) qui proposent des petits déjeuners occidentaux (omelette, corn flakes, toasts beurrés) mais souvent bien plus chers qu’un plat indien.

La boisson

Habituez-vous dès l’arrivée au chai, le thé indien, une décoction de thé noir dans du lait sucré (et parfois parfumé à différentes épices douces). Vous trouverez partout des “chai walla”, qui vendent le thé dans la rue pour deux ou trois roupies.On ne trouve du vrai café que dans les zones chic et chères des grandes villes. Les Indiens ne consomment que du café soluble dans du lait chaud et sucré, comme le thé.

Buvez l’eau en bouteille (on en trouve partout, à tous les coins de rue, et dans toutes les échoppes). Vérifiez que le bouchon est bien scellé avec un plastique portant la marque de la bouteille. Un bon moyen pour améliorer cette eau : pressez-y des petits citrons verts que l’on trouve partout dans les rues.

Vous trouverez aussi beaucoup de marchands de jus de fruits frais dans la rue, surtout entre février et juin. Orange, mangue, canne à sucre, ananas, citrons… un vrai délice !

En période chaude, n’hésitez surtout pas à consommer au moins un Coca cola par jour (environ 20 roupies) : réhydratation assurée, et son effet tonique et reconstituant est le meilleur médicament que vous puissiez trouver sur place. Son taux de sucre rééquilibre les carences dues à la transpiration excessive inévitable en Inde.

Pour prévenir la fatigue et les malaises dues à la déshydratation : mélangez à votre bouteille d’eau un sachet d’Elektral Powder, que l’on trouve dans toutes les pharmacies indiennes : c’est un concentré de sels minéraux, et de tout ce dont votre corps à besoin pour récupérer.

Ce qu’il ne faut pas faire en Inde

– Regarder les femmes de manière insistante (si vous êtes un homme)

– Serrer la main pour dire bonjour (adoptez le mode indien, les deux mains jointes, pour dire “namasté”)

– Prendre des photos dans les gares et les aéroports (attention, les militaires ne sont jamais loin)

– Entrer dans les maisons, magasins, temples, en chaussures

– Manger avec la main gauche

– Confondre un musulman avec un hindou et vice versa

– Manger de la viande dans une maison habitée par des végétariens

– Boire de l’alcool en public

Avec ces premières recommandations, vous pouvez continuer votre voyage, et découvrir par vous-même ce fabuleux pays.

Related Articles

Close